Bangolo/Attaque du camion de la Nouvelle pharmacie de la santé: Le maire appelle les jeunes à plus de responsabilité

Le maire Gah Roger exhorte les jeunes de la commune à la non-violence. (DR)
Le maire Gah Roger exhorte les jeunes de la commune à la non-violence. (DR)
Le maire Gah Roger exhorte les jeunes de la commune à la non-violence. (DR)

Bangolo/Attaque du camion de la Nouvelle pharmacie de la santé: Le maire appelle les jeunes à plus de responsabilité

Le 16/04/20 à 00:04
modifié 16/04/20 à 00:04
Le maire de Bangolo, Gah Roger a rencontré le samedi dernier, à son cabinet, les différentes couches de la population. Au cours des échanges, il s’est adressé longuement aux jeunes de la commune qu’il a mis en garde contre les « informations qu’ils prennent ici et là », pour éviter de poser des actes non seulement répréhensibles mais aussi néfastes pour la population et l’image de la commune.

« Ce qui s’est passé avec le camion de la Nouvelle pharmacie de la santé publique à l’hôpital de Bangolo est inacceptable », a dit le maire. C’est pourquoi il a demandé aux parents de donner des conseils à leurs enfants afin d’éviter pareille situation. « C’est tous ensemble que nous devons nous mobiliser contre cette maladie qui se propage rapidement et met les grandes nations à genoux », a lancé Gah Roger.

Le maire appelle à mettre de côté les considérations politiques et à s’unir pour venir à bout de la menace extérieure : le coronavirus. Par ailleurs, le premier magistrat de la commune a lancé un appel à la solidarité aux cadres de Bangolo et aux opérateurs économiques, en soutien au comité départemental de lutte contre la pandémie. Cela permettra de renforcer le dispositif de lavage des mains dans les marchés et lieux publics.

Pour sa part, le président de la jeunesse communale, Romaric Gogné, a remercié le maire pour avoir organisé cette rencontre d’échanges. Il a rendu hommage au maire-résident qui était au four et au moulin toute la nuit pour calmer les jeunes. Il a également félicité les forces de l’ordre pour leur professionnalisme.

Aussi, a-t-il dégagé la responsabilité des leaders de jeunesse, en revenant sur les efforts entrepris pour faire changer d’avis aux manifestants. Il a exhorté les leaders d’opinion (président du conseil régional, maire, député et sénateur) à faire des passages sur les antennes de la radio locale pour s’adresser à la population qui saura les écouter


Le 16/04/20 à 00:04
modifié 16/04/20 à 00:04

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid