Littérature/«Nouria ou la valse des frustrés» : L’amour, du rêve...aux frasques

L’œuvre traite de l'amour, un sujet de littérature inépuisable. (DR)
L’œuvre traite de l'amour, un sujet de littérature inépuisable. (DR)
L’œuvre traite de l'amour, un sujet de littérature inépuisable. (DR)

Littérature/«Nouria ou la valse des frustrés» : L’amour, du rêve...aux frasques

Le 09/04/20 à 18:58
modifié 09/04/20 à 18:58
Partir à la découverte des nombreuses facettes de l’amour, c’est l’aventure à laquelle le lecteur est convié dans «Nouria ou la valse des frustrés». L’œuvre de Victorine Kossi, publiée aux éditions Avra, met en exergue les surprises et la complexité de l’amour.

Un sentiment qui n’hésite pas à imposer ses réalités aux plus innocents, voire aux plus naïfs. Sur la piste de Nouria, le personnage principal, l’amour fait osciller aussi bien le beau que les frasques. «La belle Nouria pouvait-elle espérer mieux de la vie ? Ici à Zambo comme beaucoup, elle acceptait tant bien que mal la vie dont elle avait hérité.

Avec sa mère et ses deux frères, elle abordait chaque jour la vie avec le réalisme qui convenait à leur situation. Son petit ami Sinan la soutenait comme il pouvait. Mais Nouria quelque peu naïve, croyait avoir trouvé une échappatoire lorsqu'un jour, un mystérieux inconnu s'intéressa à elle. C’était sans compter les surprises de l'amour, de la vie. Tout cela aurait été moins dramatique si des innocents n'étaient pas été mêlés à cette valse frénétique à trois temps», peut-on lire à la quatrième de couverture.

Victorine Kossi est juriste spécialisée en droit des nouvelles technologies et mère de deux garçons. Elle est une passionnée de la poésie et de l'écriture auxquelles elle consacre ses temps libres. Bien qu'intégrée dans la société allemande où elle vit depuis bientôt près de deux décennies, elle reste fortement attachée au continent africain et garde les racines très profondes de ses cultures et réalités.

Ces récits s'inspirent très souvent de ces réalités africaines qu'elle dépeint avec un pragmatisme propre à elle. Après son premier recueil « Les petites choses de la vie », elle s'essaie au roman avec son premier ouvrage « Nouria ou la valse des frustrés ».


Le 09/04/20 à 18:58
modifié 09/04/20 à 18:58

LES + POPULAIRES

Covid 19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes En mémoire aux victimes des crises survenues : La Côte d’Ivoire institue une « Journée nationale du pardon et du souvenir » Religion : Le Premier ministre Hamed Bakayoko rend une visite de courtoisie au Cheick Al Aïma Mamadou Traoré