Fête de Pâques: La messe présidée par le cardinal sera retransmise en direct

L'Abbé Augustin Obrou a annoncé que la messe de Pâques sera retransmise en direct. (Joséphine Kouadio)
L'Abbé Augustin Obrou a annoncé que la messe de Pâques sera retransmise en direct. (Joséphine Kouadio)
L'Abbé Augustin Obrou a annoncé que la messe de Pâques sera retransmise en direct. (Joséphine Kouadio)

Fête de Pâques: La messe présidée par le cardinal sera retransmise en direct

Le 08/04/20 à 21:17
modifié 08/04/20 à 21:17
Le triduum pascal commence aujourd’hui. L’abbé Augustin Obrou, chargé de communication de l’archidiocèse d’Abidjan, a annoncé hier, à son bureau, à la cathédrale Saint Paul du Plateau, que la messe de Pâques sera présidée, ce dimanche, par son éminence Jean Pierre cardinal Kutwa et retransmise en direct à 9h sur la première chaîne de la télévision ivoirienne.

« Avec l’avènement du Covid-19, beaucoup de choses ont été changées. L’Église catholique a cependant maintenu ce qui est essentiel. La messe de Pâques. La plus grande célébration eucharistique. Les gens pensent que c’est la fête de Noël, mais c’est Pâques qui stabilise l’Église. La foi chrétienne est basée sur la passion, la mort et la résurrection du Christ. La naissance avait déjà été annoncée par les prophètes. La manifestation de notre salut s’est faite à Pâques », a souligné le prêtre.

Concernant les messes du triduum pascal, le jeudi saint (Ndlr : aujourd’hui), les prêtres vont les célébrer individuellement dans leurs différentes paroisses. Le vendredi saint également, ils feront le chemin de croix entre eux. Ainsi que la messe du samedi saint.

L’abbé Augustin a profité de l’occasion pour dire que les églises catholiques ne sont pas fermées. « Des personnes viennent, avec l’appui de certaines forces de l’ordre, fermer l’Église et chasser les fidèles en prière à la paroisse Notre Dame de l’Incarnation et dans certaines autres paroisses d’Abidjan et de l’intérieur du pays. L’État autorise les rassemblements qui se font avec pas plus de 50 personnes. A condition de respecter les consignes de sécurité », a-t-il précisé.

C’est pour cette raison que l’Église catholique a, dit-il, décidé de ne pas célébrer de messes publiques parce que dans certaines paroisses, les chrétiens sont plus de 2000. Il a aussi expliqué que l’Église catholique n’est pas fermée parce qu’elle n’a pas voulu laisser ses fidèles loin de l’Eucharistie, pour une communion spirituelle dans l’adoration du Saint Sacrement, toujours en respectant les consignes de l’État. En respectant une distance d’un mètre.

« L’Église applique les décisions de l’État, elle n’a pas besoin de policiers à ses trousses. Les messes de requiem sont célébrées dans la stricte intimité familiale. Avec deux personnes par banc, là où habituellement les fidèles étaient 7 ou 9. Nous l’avons signifié aux autorités», explique l’abbé Augustin. Qui a, par ailleurs, confié que les prêtres ont obligation de célébrer la messe au moins une fois par jour. Seul ou avec des fidèles. Si bien que même quand il n’y avait pas la pandémie, certains prêtres célébraient en public et d’autres individuellement.

L’abbé Augustin a eu un mot de consolation pour les fidèles. Cette année où ils vont célébrer la fête de Pâques dans une ambiance triste. « Je voudrais demander aux chrétiens de ne pas désespérer. Nous ne restons pas dans la Passion, nous ne restons pas dans la mort, nous restons dans la vie. Que Pâques, cette année, nous amène à comprendre que Dieu est Dieu », a-t-il souligné


Le 08/04/20 à 21:17
modifié 08/04/20 à 21:17

LES + POPULAIRES

Port-Bouët: En campagne contre la Covid-19, Solibra offre des équipements de protection au « marché Jean Folli » Lutte contre la Covid-19 : La méthode ML2D présentée au ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique Covid-19: Le ministère de la Sécurité invite à la collaboration des populations pour dénoncer les violations des mesures sanitaires