Omnisports : Paulin Danho sensibilise et rassure le mouvement sportif

Le patron des Sports en Côte d’Ivoire fait de la lutte contre le coronavirus une priorité. (DR)
Le patron des Sports en Côte d’Ivoire fait de la lutte contre le coronavirus une priorité. (DR)
Le patron des Sports en Côte d’Ivoire fait de la lutte contre le coronavirus une priorité. (DR)

Omnisports : Paulin Danho sensibilise et rassure le mouvement sportif

Le 08/04/20 à 21:13
modifié 08/04/20 à 21:13
Les fédérations de sport en Côte d’Ivoire ont été invitées à agir auprès de leurs membres pour éviter la propagation du coronavirus.
Le ministre des Sports, Danho Paulin Claude, a rencontré les membres de la famille du sport, hier à Cocody-Angré. Soucieux du bien-être des acteurs, il a remis à chacune des fédérations un kit de protection comportant des seaux à robinet, des cache-nez, des gels hydroalcooliques et autres pour faciliter l’application et le respect des gestes barrières prônés par le gouvernement et les autorités médicales.

« Nous avons voulu cette rencontre avec les présidents de fédération pour plusieurs raisons. D’abord parce que nous sommes en situation de crise sanitaire et il était important que nous puissions décliner la vision du gouvernement à ceux qui sont chargés de l’animation sportive sur l’étendue du territoire national. Aujourd’hui, malheureusement, ils ont reçu des consignes assez fermes du gouvernement portant sur l’arrêt de toute activité. Je voudrais saluer leur esprit de civisme, parce qu’ils ont relayé l’information auprès de tous les membres de leurs structures respectives. C’est le lieu de rappeler qu’aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de discipline », a déclaré d’entrée de jeu le ministre.

Danho Paulin n’a cependant pas manqué d’interpeller les premiers responsables présents sur des cas d’incivisme constatés çà et là dans le district d’Abidjan. « Des gens continuent de jouer au maracana et pratiquer d’autres sports dans la commune d’Abidjan. En tant que sportifs, nous avons notre rôle à jouer pour freiner la propagation de la maladie. Je vous exhorte à agir auprès des athlètes et des populations pour briser la chaîne de contamination », a-t-il dénoncé.

Il a surtout exhorté les présidents de fédérations à être des acteurs et des vecteurs dans la guerre que livre le gouvernement contre le coronavirus. Car selon lui, « le temps n’est plus au doute, ni à la polémique stérile sur des vaccins ou autre chose, mais à la vigilance et à la discipline. Car la maladie est là », a-t-il insisté.

Une task force créée au cabinet du ministre ‍‍

Danho Paulin, qui prend le mal au sérieux, a créé une task force à son cabinet pour gérer cette situation de crise généralisée. La rencontre d’urgence entre la tutelle aura surtout permis au ministre de rassurer les uns et les autres. Il a remis à chacune des fédérations un chèque représentant sa tranche de parafiscalité du trimestre. Si tout se passe comme indiqué, elles pourraient être disponibles sur leurs différents comptes bancaires d’ici la semaine prochaine.

Autre bonne nouvelle de la rencontre d’Angré, c’est que les 240 millions de F Cfa qui étaient prévus pour la préparation des athlètes en vue des Jeux olympiques vont être mis à la disposition des athlètes pour leur permettre de survivre en ces temps de covid-19. Décision prise et annoncée par le ministre Danho Paulin, qui rassure également quant aux travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures dans le cadre de la Can 2023.

Selon lui, bien qu’une partie des ouvriers chinois travaillant sur les chantiers est bloquée dans leur pays, les travaux se poursuivent. « Naturellement, tout cela sera impacté par la pandémie. Mais pour nous, l’essentiel est d’avoir des athlètes en vie et en bonne santé », a conclu le chef du département des sports dans le pays.



Le 08/04/20 à 21:13
modifié 08/04/20 à 21:13

LES + POPULAIRES

Cocody-Angré : Un commissaire de la PJ tué dans des échanges de tirs avec des braqueurs Décès du ministre Sidiki Diakité: Dominique Ouattara exprime la compassion du couple présidentiel à la famille éplorée Cour d’appel d’Abidjan : 6291 dossiers enregistrés pendant l’année judiciaire 2019-2020