Covid-19: Après la découverte d'un premier cas, un mouvement de jeunesse accentue la sensibilisation à Duékoué

Sylla Vazoumana invite les populations au respect des consignes données par le gouvernement. (DR)
Sylla Vazoumana invite les populations au respect des consignes données par le gouvernement. (DR)
Sylla Vazoumana invite les populations au respect des consignes données par le gouvernement. (DR)

Covid-19: Après la découverte d'un premier cas, un mouvement de jeunesse accentue la sensibilisation à Duékoué

Le 03/04/20 à 15:40
modifié 03/04/20 à 15:40
Après la détection d'un premier cas de coronavirus dans la ville, la plateforme des jeunesses de Duékoué a entrepris une campagne de sensibilisation.

Au terme d’une caravane qui a sillonné les différents quartiers, le président de cette plateforme, Sylla Vazoumana, a appelé les populations à respecter les mesures prises par le gouvernement.

A bord d’un véhicule sonorisé qui sillonne la ville, ont pris place un Wê, un Malinké, un Baoulé et un Dan (Yacouba). Mission : véhiculer les mesures et recommandations du gouvernement en langues vernaculaires, en réalité les quatre langues les plus parlées à Duékoué.

Face à la situation qui prévaut, Sylla Vazoumana affirme qu’il est temps que toutes les forces vives travaillent en parfaite synergie, pour bouter cette maladie hors de Duékoué et de la Côte d’Ivoire.

Aux populations, particulièrement à la jeunesse, il demande de respecter les mesures barrières prises par le gouvernement, peu importe là où elles se trouvent : en ville, au village ou au campement. « Si nous sommes disciplinés, cette maladie s’éloignera de nous. Il est vrai qu’il y a un cas positif à Duékoué, mais nous demandons aux populations de ne pas céder à la panique », a interpellé le leader de jeunesse.

Jeunes résidents de Duékoué, qui y ont des intérêts et n’ont pas envie de la voir sombrer, des membres de la plateforme sont sur le terrain depuis le 23 mars pour expliquer à leurs parents, dans les différents quartiers, les mesures prises par les autorités sanitaires en vue de barrer la route à cette maladie. A savoir, se laver les mains, éviter les contacts, les regroupements, porter des gants et des cache-nez si vous êtes des commerçants ou des transporteurs, en encaissant l’argent.



Le 03/04/20 à 15:40
modifié 03/04/20 à 15:40

LES + POPULAIRES

Covid19: Marcory est désormais la commune la plus infectée COVID-19/Grand Abidjan : Le commissaire Charlemagne Bleu exhorte les populations à emprunter les voies officielles de sortie et d’accès Coronavirus : Les ministères de la Santé et de la Recherche scientifique équipés en matériels informatiques