Gbéléban : La police abat un babouin furieux

Le primate créait la panique au sein de la population. (DR)
Le primate créait la panique au sein de la population. (DR)
Le primate créait la panique au sein de la population. (DR)

Gbéléban : La police abat un babouin furieux

Par (AIP)
Le 01/04/20 à 19:51
modifié 01/04/20 à 19:51
Deux éléments de la police de Gbéléban ont abattu, samedi, un gros babouin furieux qui avait commencé à s’attaquer à la population riveraine de la grande mosquée de la ville.

Ce primate, appartenant à un jeune du nom de Sylla Vazoumana, a créé la panique au sein des habitants du quartier Cissé. Et pourtant, il se raconte que l’animal avait toujours vécu en bonne intelligence dans la cour et saluait tout visiteur qui y était de passage. Mais ce jour-là, contre toute attente, le gros babouin de sexe masculin était déchaîné, particulièrement sur la gent féminine.

Informée, la police a dépêché deux de ses éléments sur les lieux. Avant leur arrivée, les efforts d’un chasseur traditionnel, sollicité pour éliminer la bête, ont été vains. Deux coups de pistolet ont mis définitivement fin à l’agressivité incontrôlée du babouin, à la satisfaction générale de tous les spectateurs. Le primate sans vie a été incinéré devant les autorités administratives et judiciaires de Gbéléban, aux environs de 19h.

Sylla Vazoumana était propriétaire du primate depuis plus d’un an. Il l’aurait reçu d’un chasseur de la Guinée voisine, a-t-on appris.


Par (AIP)
Le 01/04/20 à 19:51
modifié 01/04/20 à 19:51

LES + POPULAIRES

Abobo-Biabou/Covid-19 : Un Centre d’éducation communautaire reçoit des dons d’Inner Wheel club des II Plateaux Noix de cajou/Le ministre Gaoussou Touré aux producteurs : « Le prix de 400 F CFA/Kg va être appliqué » Côte d'Ivoire/Covid-19 : Point de la situation au samedi 6 juin 2020