Riposte contre le Covid-19: La pandémie pourrait se stabiliser en Europe (expert de l'OMS)

7800218228_sylvie-briand-directrice-du-departement-des-maladies-infectieuses-a-l-oms-a-droite
7800218228_sylvie-briand-directrice-du-departement-des-maladies-infectieuses-a-l-oms-a-droite
7800218228_sylvie-briand-directrice-du-departement-des-maladies-infectieuses-a-l-oms-a-droite

Riposte contre le Covid-19: La pandémie pourrait se stabiliser en Europe (expert de l'OMS)

Le 01/04/20 à 09:32
modifié 01/04/20 à 09:32
GENEVE, 30 mars (Xinhua) -- Compte tenu de la dernière courbe de croissance des cas récents de nouveau coronavirus dans le cadre des mesures de confinement étendues, les pays européens, en particulier les plus touchés comme l'Italie et l'Espagne, pourraient constater une stabilisation de l'épidémie de COVID-19, a noté lundi un expert de haut niveau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Au cours des dernières 24 heures, lundi matin, 31.726 nouveaux cas de COVID-19 ont été signalés en Europe, ce qui représente la plus faible croissance depuis vendredi dernier, selon le rapport de situation quotidien de l'OMS.

Dans le même temps, l'Italie et l'Espagne sont les pays qui ont connu le moins de nouvelles infections en 24 heures depuis mercredi dernier, selon le même rapport.

"Nous devrions commencer à constater une stabilisation, car les cas que nous voyons aujourd'hui reflètent réellement les expositions d'il y a deux semaines", a déclaré le docteur Michael Ryan, directeur exécutif du Programme des urgences sanitaires de l'OMS, lors d'une réunion d'information quotidienne.

Dr Ryan a souligné que le nombre de contacts significatifs par cas dans certains pays européens a chuté, ce qui signifie que moins de gens ont été exposés à un cas donné qu'au cours des deux semaines précédentes.

Moins de personnes en Europe sont exposées à des cas individuels en raison de leur éloignement, a noté Dr Ryan.

En revanche, l'expert de l'OMS a rappelé que les mesures d'éloignement ne peuvent pas inverser la courbe à elles seules, soulignant que pour la faire baisser après la stabilisation, il faudrait redoubler d'efforts en matière de santé publique.

Dr Ryan a exhorté les pays à se concentrer sur la manière de mieux prendre soin des personnes en milieu clinique et de sauver davantage de vies. "Nous devons faire reculer le virus. Cela ne se fera pas tout seul", a-t-il ajouté.


Le 01/04/20 à 09:32
modifié 01/04/20 à 09:32

LES + POPULAIRES

Abobo-Biabou/Covid-19 : Un Centre d’éducation communautaire reçoit des dons d’Inner Wheel club des II Plateaux Noix de cajou/Le ministre Gaoussou Touré aux producteurs : « Le prix de 400 F CFA/Kg va être appliqué » Côte d'Ivoire/Covid-19 : Point de la situation au samedi 6 juin 2020