RHDP: Albert Flindé appelle le ministre Tchagba et d’autres cadres de l’ex-UDPCI à clarifier leur position

Albert Flindé appelle des cadres de l'ex-UDPCI à clarifier leur position concernant le choix d'Amadou Gon Coulibaly. (AIP)
Albert Flindé appelle des cadres de l'ex-UDPCI à clarifier leur position concernant le choix d'Amadou Gon Coulibaly. (AIP)
Albert Flindé appelle des cadres de l'ex-UDPCI à clarifier leur position concernant le choix d'Amadou Gon Coulibaly. (AIP)

RHDP: Albert Flindé appelle le ministre Tchagba et d’autres cadres de l’ex-UDPCI à clarifier leur position

Par (AIP)
Le 28/03/20 à 16:43
modifié 28/03/20 à 16:43
L’ancien vice-président l’ex-Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (ex-UDPCI), Albert Flindé, a appelé, jeudi, à la rue Lepic à Abidjan, le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba et d’autres cadres issus de ce parti à clarifier leur position sur la candidature du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, à la présidentielle d’octobre 2020.

« Je voudrais ensuite interpeller les hauts cadres du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) issus de l’UDPCI sur les risques de désorientation des militants (par certains cadres). De manière précise, je demande au ministre Tchagba Bougui Laurent, membre de l’équipe gouvernementale, de bien vouloir se déterminer », a-t-il interpellé lors d’une conférence de presse au siège du RHDP à Cocody.

En plus du ministre Tchagba, il a demandé à Mme Mahi Clarisse, membre du directoire, ainsi que Blé Guirao, directeur général du CROU-Abidjan, la vice-présidente de l’Assemblée nationale Taly Evelyne et le député Famoussa Coulibaly, tous directeurs exécutifs adjoints, de clarifier leur position face à la candidature du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Le président du mouvement « Tonkpi RHDP 2020 », Albert Flindé, par ailleurs coordonnateur régional du RHDP, a, pour sa part, invité tous les autres cadres et militants du RHDP, issus de l’UDPCI, à continuer à prendre toutes leurs places dans le combat pour la paix, la stabilité et le développement de la Côte d’Ivoire dans les sillons des voies tracées par le Président Alassane Ouattara, avec Amadou Gon Coulibaly.

« Ces activités qui viennent compléter l’attitude visible et de défiance de Dr Albert Toikeusse Mabri lors du Conseil politique, relèvent d’une subversion. C’est la manifestation d’une contestation en sourdine du choix porté sur le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly », a déploré M. Flindé. Qui a rappelé que le samedi 12 mai 2018, à Yamoussoukro, lors de son 2e congrès ordinaire, le dernier en date, « l’UDPCI a librement entériné le choix du parti unifié. »


Par (AIP)
Le 28/03/20 à 16:43
modifié 28/03/20 à 16:43

LES + POPULAIRES

Droits de l'homme : Des sous-officiers de la gendarmerie et de la police instruits sur la question Construction d'universités et campus: Plus de 163 milliards de FCfa pour Adiaké, Abidjan et Bouaké Club service: La Jeune chambre internationale d’Abidjan renouvelle ses instances