Sport de masse : Les randonneurs ivoiriens priés d’évoluer à domicile

Marie-Laure Essan, présidente de la Firape, appelle à plus de vigilance de la part des Ivoiriens. (DR)
Marie-Laure Essan, présidente de la Firape, appelle à plus de vigilance de la part des Ivoiriens. (DR)
Marie-Laure Essan, présidente de la Firape, appelle à plus de vigilance de la part des Ivoiriens. (DR)

Sport de masse : Les randonneurs ivoiriens priés d’évoluer à domicile

Le 25/03/20 à 10:28
modifié 25/03/20 à 10:28
Après les mesures arrêtées par le Conseil national de sécurité (Cns) pour lutter contre la pandémie du Coronavirus, lors de sa réunion du lundi 16 mars, la présidente de la Fédération ivoirienne de randonnée pédestre et de bien-être (Firape), Marie-Laure Essan, et son bureau sont sortis de leur silence.

Ils ont salué les mesures prises par le gouvernement. Ils invitent les milliers de randonneurs en Côte d’Ivoire à appliquer les gestes qui sauvent. « Nous demandons aux randonneurs de faire la police afin de traquer tous les contrevenants à la règle. Pour nous, ce sont les randonneurs qui, à travers leurs messages, pourrons éviter la contamination et la propagation du virus. C’est un impératif de respecter les consignes, vu qu’on peut être un porteur sans faire la maladie pendant 14 jours », a confié la patronne de la Firape, qui n’a pas attendu les conclusions de la réunion du Conseil national de sécurité (Cns) pour faire la sensibilisation autour d’elle.

Dès le début de la pandémie du Coronavirus, qui a commencé en décembre 2019 en Chine, la Firape s’était mise à attirer l’attention de ses athlètes sur le danger. C’est dans ce sens qu’en prélude à la Journée internationale des droits de la femme (8 mars), elle a organisé « des pas de prière » pour soutenir toutes les personnes frappées par la maladie.

« Nous avons fait des prières pour protéger notre pays. Car, seul Dieu pourra nous aider à préserver notre pays », a poursuivi Marie-Laure Essan, qui conseille aux membres de son organisation de continuer de faire des exercices physiques à la maison.

« Nous ne pratiquons plus d’activités de masse. Nous demandons que chaque randonneur, de façon individuelle, fasse ses exercices à domicile pour éviter d’être stressé en cette période difficile. Cela va leur permettre aussi d’éviter de tomber malade. Les activités collectives sont totalement arrêtées », a-t-elle confirmé.


Le 25/03/20 à 10:28
modifié 25/03/20 à 10:28

LES + POPULAIRES

Couvre-feu: 5 évacuations sanitaires dans la nuit du 1er au 2 avril Covid-19: la Russie envoie de l'aide humanitaire aux Etats-Unis Délivrance des laissez-passer : L’opération suspendue ce jeudi 2 avril