Coronavirus : Le marché de Tiassalé interdit aux « étrangers » les jeudis

 Une vue de la table de séance. (DR)
Une vue de la table de séance. (DR)
Une vue de la table de séance. (DR)

Coronavirus : Le marché de Tiassalé interdit aux « étrangers » les jeudis

Par (AIP)
Le 21/03/20 à 17:55
modifié 21/03/20 à 17:55
Le maire Assalé Tiemoko Antoine a annoncé le vendredi 20 mars 2020,que le marché de jeudi est interdit à tout commerçant venant d’une ville autre que Tiassalé ainsi que la fermeture des boîtes de nuit et des maquis dans cette commune, dans le cadre de la lutte contre la maladie du Coronavirus.

Pour le maire, cette mesure prise dans la droite ligne des mesures prises par le gouvernement, vise à protéger ses administrés. Il s’agit ni plus ni moins d’imposer la discipline et la rigueur si l’on veut combattre efficacement le virus, a justifié Assalé Tiemoko, en précisant qu’à ce jour, aucun remède n’existe contre la Covid-19.

Dès lors, à l’état actuel de la maladie, aucun État, même développé ne peut le combattre qu’en étant en mesure d’imposer des mesures difficiles à avaler mais indispensables si l’on veut continuer à vivre, a-t-il ajouté.

Il a souligné que « le suicide n’est pas un délit, mais nul n’a le droit de mettre en péril la vie des autres par son indiscipliné” étant donné que “chacun est l’ennemi de tout le monde en l’état actuel de la propagation du virus ».

Il a annoncé également avoir instruit les agents des forces de l’ordre de fermer tous les magasins et autres commerces qui ne disposent pas de dispositifs de lavage des mains à l’entrée”, à compter de ce jour.

Le maire de Tiassalé s’exprimait face aux populations à l’occasion de la cérémonie de clôture de trois jours d’atelier de formation sur « Le budget participatif ».


Par (AIP)
Le 21/03/20 à 17:55
modifié 21/03/20 à 17:55

LES + POPULAIRES

Tabaski 2020: Prières pour des élections apaisées à Daoukro Semaine nationale de propreté 2020: Anne Ouloto : « Nous n’avons pas d'autre choix que d’apprendre à vivre sainement » Lutte contre le Covid-19 : Le RAMI2E en campagne dans le village d'Ebrah