Présidentielle 2020 : Abel Djohoré soutient la candidature d'Amadou Gon Coulibaly

Le député de Ouragahio-Bayota, Abel Djohoré, s’est prononcé sur la démission de Marcel Amon-Tanoh. (DR)
Le député de Ouragahio-Bayota, Abel Djohoré, s’est prononcé sur la démission de Marcel Amon-Tanoh. (DR)
Le député de Ouragahio-Bayota, Abel Djohoré, s’est prononcé sur la démission de Marcel Amon-Tanoh. (DR)

Présidentielle 2020 : Abel Djohoré soutient la candidature d'Amadou Gon Coulibaly

Le 21/03/20 à 17:13
modifié 21/03/20 à 17:13
Député de Ouragahio-Bayota, Abel Djohoré s’est prononcé, vendredi, au cours d’une conférence de presse, à Angré, sur la désignation d’Amadou Gon Coulibaly. Lors de cette rencontre avec les journalistes, il s’est félicité du choix du Premier ministre pour représenter le Rhdp à l’élection présidentielle d’octobre. «J’ai été le premier à dire que le chef du gouvernement est le candidat qu’il nous faut, si le Président Ouattara n’est pas candidat», a-t-il indiqué.

Il a profité de cette occasion pour regretter le fait que certains cadres affirment que le Chef de l’État a imposé Amadou Gon Coulibaly. « C’est logique que le Premier ministre soit le candidat du Rhdp. C’est un homme intègre, un fidèle parmi les fidèles au Chef de l’État, un technocrate. Il est le candidat naturel», a-t-il soutenu.

A en croire le député Djohoré, même s’il y avait des primaires au Rhdp, le chef du gouvernement en sortirait gagnant. « Nous allons donc nous mobiliser pour gagner avec lui la présidentielle d’octobre », s’est-il engagé.

Le conférencier s’est, en outre, prononcé sur la révision constitutionnelle. Sur ce sujet, il a salué les parlementaires pour avoir adopté le texte de loi à Yamoussoukro lors du congrès. « Avec joie, nous avons accompli le devoir que nous élus nous nous sommes assigné », s’est-il réjoui.

Abel Djohoré, cadre de Gagnoa, a dit regretter les manifestations organisées par les jeunes de la ville pour réclamer la gratuité de la carte nationale d’identité. Il a donc appelé à l’apaisement, tout en informant que ces jeunes sont instrumentalisés par des politiciens de la région du Gôh. « Mais je vous assure que c’est un épiphénomène que nous allons gérer », a-t-il promis.

Il s’est aussi prononcé sur la démission de Marcel Amon-Tanoh de son poste de ministre des Affaires étrangères. « Je déplore son départ en cette période électorale où on a plus besoin des uns et des autres pour les batailles futures. J’invite la direction du parti à être vigilante et à s’évertuer à ressouder les liens entre les militants et les cadres du Rhdp. Nous avons besoin de tout le monde en ce moment », a-t-il conseillé.


Le 21/03/20 à 17:13
modifié 21/03/20 à 17:13

LES + POPULAIRES

Abobo-Biabou/Covid-19 : Un Centre d’éducation communautaire reçoit des dons d’Inner Wheel club des II Plateaux Noix de cajou/Le ministre Gaoussou Touré aux producteurs : « Le prix de 400 F CFA/Kg va être appliqué » Côte d'Ivoire/Covid-19 : Point de la situation au samedi 6 juin 2020