Révision de la Constitution, gratuité de la Cni: Des jeunes des partis de l’opposition manifestent à Daoukro

Des jeunes de lopposition manifestent à Daoukro contre la revision constitutionnelle. (7info)
Des jeunes de lopposition manifestent à Daoukro contre la revision constitutionnelle. (7info)
Des jeunes de lopposition manifestent à Daoukro contre la revision constitutionnelle. (7info)

Révision de la Constitution, gratuité de la Cni: Des jeunes des partis de l’opposition manifestent à Daoukro

L’activité économique a tourné au ralenti, mercredi 18 mars 2020 , à Daoukro. Magasins, marchés, supermarchés, maquis, boutiques... étaient fermés. Les transporteurs ont également cessé toute activité dans la matinée. Et pour cause, la jeunesse de l’opposition a pris de nouveau la rue.

Contrairement au premier jour de protestation, les jeunes n’ont pas lu de motion devant les autorités administratives.

Sous l’œil vigilant des éléments de la police, de la brigade et de la compagnie de gendarmerie venus les encadrer, les 2000 jeunes de l’opposition ont sillonné toutes les artères de la ville. Pour le coordinateur de ce mouvement de protestation, Kouassi Kofi Anderson, également président de la JPdci-Rda Urbaine de Daoukro, leur revendication concerne 3 points, à savoir la gratuité de la Cni, la non modification de la constitution et la libération des prisonniers politiques.

Il a lancé un appel à toute la jeunesse de l’Iffou afin qu’elle se joigne à eux, car, a-t-il estimé, leur lutte est légitime. Il s’est appesanti sur les difficultés rencontrées par ses parents venant des différentes contrées pour se faire enrôler.

Il a donc réclamé la multiplication des centres d’enrôlement et surtout la gratuité de la Cni. Face à la menace du Coronavirus, qui a nécessité l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes, Kouassi Anderson a répliqué que cela ne constituera pas un frein à leur détermination.

Pour prévenir tout dérapage, le coordinateur a demandé à tous les opérateurs économiques de fermer leurs magasins les jours où des mouvements de protestation sont prévus.

Edgar Yeboué

LES + POPULAIRES

Violence et harcèlement au travail: Le BIT organise un atelier pour l’élimination de ce fléau en Côte d'Ivoire Éducation nationale : Une chaîne de télévision va dispenser des cours au profit des tout-petits Participation politique des femmes : Les femmes parlementaires faites ambassadrices de l’Agenda FPS