Logement : La loi sur la copropriété méconnue des professionnels, selon Roger N’Doumy-Kouakou

Roger NDoumy-Kouakou, président de la Chambre du droit des affaire de l'immobilier. (Franck YEO)
Roger NDoumy-Kouakou, président de la Chambre du droit des affaire de l'immobilier. (Franck YEO)
Roger NDoumy-Kouakou, président de la Chambre du droit des affaire de l'immobilier. (Franck YEO)

Logement : La loi sur la copropriété méconnue des professionnels, selon Roger N’Doumy-Kouakou

Le 15/03/20 à 10:16
modifié 15/03/20 à 10:16
Le président de la Chambre du droit des affaires de l’immobilier (Cdaim), Roger N’Doumy-Kouakou, a relevé, le samedi 14 mars 2020, au Sofitel Abidjan hôtel ivoire, que la loi sur la copropriété est méconnue des professionnels du secteur.

Il a fait cette révélation au cours d’un panel portant sur la copropriété à l’occasion de la troisième édition du Salon de l’immobilier de Côte d’Ivoire (Sici). « Les populations ne sont pas très imprégnées de la loi sur la copropriété, c’est normal parce que ce n’est pas leur domaine. Mais la difficulté est que cette même loi est également méconnue des professionnels, des juristes, des personnels qui sensées la comprendre», a déploré Roger N’Doumy-Kouakou.

Le président de la Cdaim a également souligné le fait que la loi sur la propriété renferme certaines failles. «La loi a été faite en 2013, nous sommes intervenu pour dire qu’il y a des points qui n’allaient pas. Elle a été modifiée en 2014. Mais malheureusement, on retrouve encore des erreurs dans celle de 2019. Cela est dû au fait qu’il qu’ils ne maîtrisent pas parfaitement la loi et c’est triste», a-t-il poursuivi.

Roger NDoumy-Kouakou a invité les uns et les autres à ne pas confondre la copropriété qui est obligé contrairement au groupe d’habitations qui ne l’est pas. Ce qui l’a amené à revenir sur la définition de la copropriété qui est selon lui, le fait des personnes vivent ensemble et chacun est propriétaire de sa maison c’est-à-dire les parties privatives et ensembles, ces personnes sont propriétaires des espaces communs qu’ils doivent gérer.

Le premier responsable de la Cdaim, invite l’ensemble des populations ivoiriennes à faire du vivre ensemble une réalité, expliquant qu’il y a de réelles difficultés dans la gestion de la copropriété. Il a rappelé par exemple que lorsque des personnes vivent dans un immeuble, l’entretien de l’escalier, de l’ascenseur, l’entretien des espaces verts, du garage, le ravalement des façades de l’immeuble et la sécurité du parking sont du ressort des habitants et non celui qui a construit l’immeuble. « La côte part de chacun est fonction de la taille de sa maison. Car, plus la maison est grande plus vous payer », a expliqué la paneliste.

Profitant de cette tribune, Roger N’Doumy-Kouakou a remercié le ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme avec à sa tête, Bruno Nabagné koné, qui fait des efforts pour expliquer le bien-fondé de cette loi et sa vulgarisation auprès des populations.

Le 15/03/20 à 10:16
modifié 15/03/20 à 10:16

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid