Éliminatoires de la Can 2021 : La Caf reporte toutes ses compétitions

Le président Ahmad de la Caf n'a pas l'intention de bouleverser le calendrier de ses compétitions. (DR)
Le président Ahmad de la Caf n'a pas l'intention de bouleverser le calendrier de ses compétitions. (DR)
Le président Ahmad de la Caf n'a pas l'intention de bouleverser le calendrier de ses compétitions. (DR)

Éliminatoires de la Can 2021 : La Caf reporte toutes ses compétitions

Le 14/03/20 à 17:56
modifié 14/03/20 à 17:56
A moins de deux semaines des 3e et 4e journées comptant pour les éliminatoires de la Can 2021, au Cameroun, la Confédération africaine de football (Caf) a été obligée d’abandonner tous ses projets de compétition du mois de mars.

« Suite à la requalification de la crise sanitaire mondiale actuelle du «Covid-19» ou Coronavirus, en pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé, compte tenu également des difficultés de déplacement de plus en plus grandes à travers le monde et consciente que la plupart des joueurs qui composent nos sélections africaines évoluent hors du continent, La Caf estime que l’organisation des matches éliminatoires de la Can Total 2021 (3e et 4e journées) ne peut être assurée convenablement. En conséquence, elle décide du report des matchs des 3e et 4e journées à une date ultérieure ».

C’est ainsi que la Caf a porté officiellement l’information, hier, au grand public, à travers son site internet, cafonline.com. Mais avant, l’instance panafricaine a pris le soin d’informer par courriel, toutes les associations membres. A noter que la décision concerne également les qualifications à la Can féminine 2020, prévues du 8 au 14 avril 2020, ainsi que les qualifications à la Coupe du monde féminine des moins de 20 ans prévues du 20 au 29 mars 2020. C’est dire que l’heure est grave. Le Covid-19, présent dans 12 pays d’Afrique, n’épargne aucun secteur d’activité. Y compris les éliminatoires de la 33e Coupe d’Afrique des nations (Can 2021).

Cette sage décision de la Caf était attendue. En effet, plusieurs pays étaient montés au créneau pour demander le report de ces matches. L’exemple le plus palpable vient du pays d’Ahmad, le patron de la Caf. Madagascar qui devait croiser la Côte d’Ivoire dans une double confrontation décisive (les 27 et 31 mars) a fermé ses frontières depuis quelques jours. Le pays des Bareas n’est pas seul à se plaindre. Des pays comme le Rwanda et d’autres qui n’ont pas encore reçu la visite de Covid-19 ne veulent pas de corps étrangers à leurs côtés. Ils refusent même de sortir de leur territoire.

L’autre réalité est que des pays européens comme l’Italie sont en quarantaine. Même si la Caf s’entêtait à programmer ses matches aux dates susmentionnées, les joueurs africains évoluant dans cette partie du monde se trouveraient bloqués en cas de sélection.

C’est pour cette raison d’ailleurs que la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) a demandé poliment à la Fifa de reporter le coup d’envoi des éliminatoires de la Coupe du monde dans sa zone. Ces rencontres devaient débuter dans ce mois de mars. Leur argumentation est simple. Pour elle, les équipes pourraient ne pas avoir certains joueurs évoluant en Europe. Ou alors, ces joueurs, en arrivant, pourraient être placés en quarantaine...

La pression était devenue insupportable pour le président Ahmad et son bureau. Surtout quand, hier, toutes les compétitions sportives ont été interdites en France. Y compris celles de football. Et puis dans la foulée, la Premier League d’Angleterre a mis en veilleuse toutes ses compétitions jusqu’au 3 avril 2020. L’Union des associations nationales de football d’Europe (Uefa) est également montée au créneau pour suspendre ses compétitions.

Avant cela, la célèbre Ligue nord-américaine de basket-ball (Nba), l’Espagne s’étaient inscrites dans cette logique. Idem pour la Confédération africaine d’athlétisme (Caa) qui n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. Elle a remis à 2021, ses championnats d’Afrique de Cross-country qui devaient se tenir au Togo. La Caf n’avait donc pas le choix.



Le 14/03/20 à 17:56
modifié 14/03/20 à 17:56

LES + POPULAIRES

Droits de l'homme : Des sous-officiers de la gendarmerie et de la police instruits sur la question Construction d'universités et campus: Plus de 163 milliards de FCfa pour Adiaké, Abidjan et Bouaké Club service: La Jeune chambre internationale d’Abidjan renouvelle ses instances