Obsèques de Charles Koffi Diby : L’adieu du Cesec à son président

Piquet d'honneur au Cesec. (Sébastien Kouassi)
Piquet d'honneur au Cesec. (Sébastien Kouassi)
Piquet d'honneur au Cesec. (Sébastien Kouassi)

Obsèques de Charles Koffi Diby : L’adieu du Cesec à son président

Le 12/03/20 à 11:53
modifié 12/03/20 à 11:53
Les membres du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec) ont rendu hommage, hier, à leur premier responsable, décédé le 7 décembre 2019. Rongés par la douleur de la perte de celui qui aura rehaussé l’image de leur institution, ils ont, après la levée du corps et la messe de requiem de l’illustre disparu, en grand nombre, procédé au piquet d’honneur.

Par vagues, dans la salle des pas perdus du Cesec, ils se sont inclinés sur le cercueil placé dans la chapelle ardente. Une manière, pour eux, de saluer la grandeur de cette personnalité. Dans le recueillement, au fond de la salle, l’on pouvait entendre des sanglots mal étouffés et des visages très tristes.

Des personnalités des Représentations diplomatiques, pour la circonstance, étaient là pour apporter leur soutien et compassion à ces hommes et femmes, désemparés, face au décès de leur président.

En raison de l’exiguïté de la salle, des bâches ont été dressées dans la cour de l’institution pour accueillir les parents, amis et proches du défunt.

L'armée a rendu les honneurs militaires à ce grand serviteur de la nation. (Sébastien Kouassi)
L'armée a rendu les honneurs militaires à ce grand serviteur de la nation. (Sébastien Kouassi)



Bien avant le piquet d’honneur, la dépouille de Charles Koffi Diby a eu droit à un honneur militaire. Des détachements de la marine nationale, de la garde républicaine, de la gendarmerie, accompagnés de la musique de la garde républicaine, ont défilé sur le Boulevard Carde, qui passe devant le Cesec.

Cette procession militaire, à en croire, le lieutenant Guefiié Pacôme Alban, commandant des troupes, marque l’ultime hommage de la nation à ce grand serviteur qu’a été Charles Koffi Diby. Le vice-Président Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et le ministre d’État, ministre de la Défense Hamed Bakayoko, en raison de la solennité de l’évènement, étaient présents.

Après les honneurs militaires, le vice-Président, sous le regard du chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée Lassina Doumbia, a remis le drapeau de la nation à Béatrice Diby, l’épouse du défunt. Ce geste marque la reconnaissance profonde de l'Etat à l’un de ses serviteurs les plus doués.

Né le 7 septembre 1957, Charles Koffi Diby est décédé le 7 décembre 2019. Il sera inhumé le samedi 14 mars au mausolée familial dans son village à Pakouabo, dans le département de Bouaflé.



Le 12/03/20 à 11:53
modifié 12/03/20 à 11:53

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid