JIF 2020: Les employées de Fraternité Matin appelées à être des artisanes de ‘‘paix’’ en entreprise

Les femmes de Fraternité Matin ont immortalisé l'événement avec le directeur général adjoint, Abel Nouho. (Julien Monsan)
Les femmes de Fraternité Matin ont immortalisé l'événement avec le directeur général adjoint, Abel Nouho. (Julien Monsan)
Les femmes de Fraternité Matin ont immortalisé l'événement avec le directeur général adjoint, Abel Nouho. (Julien Monsan)

JIF 2020: Les employées de Fraternité Matin appelées à être des artisanes de ‘‘paix’’ en entreprise

Le 09/03/20 à 17:23
modifié 09/03/20 à 17:23
Après avoir commémoré avec l’ensemble des femmes de Côte d’Ivoire, le dimanche 8 mars, la Journée internationale qui leur est dédiée, les femmes du groupe Fraternité Matin se sont retrouvées, hier, à la salle Houphouët-Boigny de l’entreprise à Adjamé, pour célébrer l’événement en interne.

Au cours de cette cérémonie décalée de la Journée internationale des femmes (Jif), la direction de la Société nouvelle de presse et d’édition de Côte d’Ivoire (Snpeci) a offert à ses employées un somptueux déjeuner couplé d’une conférence-débat.

Cet exercice d’échange, animé par Clémentine Adiko, coach en développement personnel et en conseil de vie, avait pour thème : « Femme artisane de paix dans son environnement familial et professionnelle ».

La conférencière a expliqué que la femme doit se donner les moyens d’être en paix avec elle-même, avec les membres de sa famille pour qu’elle soit davantage épanouie en entreprise. Cet état d’esprit doit ensuite rejaillir sur ses performances professionnelles et bonifier ses rapports avec ses collègues et ses supérieurs hiérarchiques. Elle doit surtout cultiver une paix intérieure à toute épreuve afin d’être la véritable ‘‘artisane’’ de paix qu’attendent d’elle ses employeurs.

La présidente de l’Association des femmes de Fraternité Matin (Afm), Colette Aly, s’est félicitée de l’initiative qui, selon elle, place la femme au cœur des enjeux du développement humain. « Les femmes sont, aujourd’hui, un maillon incontournable des politiques de développement durable de nos nations. Ce sont elles qui donnent la vie, l’entretiennent à divers niveaux et contribuent largement, par leurs sacrifices quotidiens, au bien-être de toute la société », a-t-elle rappelé.

Soulignant qu’en dépit des avancées considérables réalisées par la Côte d’Ivoire, beaucoup reste à faire pour l’atteinte parfaite de l’égalité homme-femme dans les instances de décision et dans la conduite des affaires tant dans l’administration publique que dans les entreprises privées.

Venance Konan, le directeur général de Fraternité Matin, a, au nom de la direction, souhaité une « excellente fête » aux femmes de l’entreprise. Il a indiqué que la promotion du genre est une réalité à la Snpeci, et qu’il n’y a pas de barrière entre les hommes et les femmes du groupe de presse. Il a pris l’engagement d’être toujours aux côtés des femmes et de mettre un point d’honneur à leur épanouissement à Fraternité Matin.


Le 09/03/20 à 17:23
modifié 09/03/20 à 17:23

LES + POPULAIRES

Promotion du genre : La cellule genre du ministère en charge de la solidarité installée Mérite féminin : La rédactrice en chef de Fraternité Matin félicitée par Ramata Ly-Bakayoko Violences basées sur le genre : 10 000 signatures attendues pour dire non !