Basket-ball (1ère journée N1) : Démarrage sous de bons auspices

Le ministre Danho Paulin Claude a donné le coup d’envoi de la saison régulière samedi, au palais des Sports de Treichville. (DR)
Le ministre Danho Paulin Claude a donné le coup d’envoi de la saison régulière samedi, au palais des Sports de Treichville. (DR)
Le ministre Danho Paulin Claude a donné le coup d’envoi de la saison régulière samedi, au palais des Sports de Treichville. (DR)

Basket-ball (1ère journée N1) : Démarrage sous de bons auspices

Le 09/03/20 à 07:32
modifié 09/03/20 à 07:32
Les championnats nationaux de N1 ont démarré sur des chapeaux de roue samedi, au palais des sports de Treichville. C’est le ministre des Sports lui-même qui est venu donner le coup d’envoi. Danho Paulin, qui devait marquer le premier panier de la saison, a raté d’un centième le cerceau. Mais cela n’a rien enlevé à la qualité du spectacle annoncé qui, lui, aura tenu ses promesses.

La bonne nouvelle de cette première journée, c’était la présence autour de Mahama Coulibaly de plusieurs anciens présidents de la faîtière. Les présidents Touré Boubakari et son vice-président Mamadou Haïdara, ancien président du Stade d’Abidjan, aujourd’hui ambassadeur de la Côte d’Ivoire près les États-Unis d’Amérique. Ces deux personnalités mordues de la balle au panier ont assisté à presque toutes les rencontres hommes et dames. Avec eux, le président Guy Robert Berté, toujours là quand le basket-ball a besoin de ses sages conseils et bien d’autres membres de la famille qui avaient pris du recul, sont venus célébrer la réconciliation.

La vraie, telle que prônée par El Hadj Mahama Coulibaly. « C’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour le basketball ivoirien. J’ai donc tenu à venir personnellement pour le lancement de la nouvelle saison. Cela pour encourager la nouvelle équipe afin qu’elle intègre le contrat d’objectifs que nous nous sommes fixés et faire en sorte que le basketball ivoirien connaisse un rayonnement national et international, et surtout retrouve son lustre d’antan. Et ce que nous avons vu avec les équipes engagées et le décor bien ficelé, nous pensons que l’avenir s’annonce glorieux », a reconnu le ministre des Sports.

En attendant l’arrivée des annonceurs, le temple du basket-ball merveilleusement « brandé » cette première journée leur tend les bras. « Mon premier défi c’est d’arriver à faire salle comble », confiait Mahama Coulibaly. Ce week-end, le palais était plein à deux tiers. Pour un début, le président de la Fibb peut se féliciter. Surtout que le spectacle sur le parquet était bien plaisant.

Il y avait du beau monde lors de la reprise, samedi, au Palais des sports. (DR)
Il y avait du beau monde lors de la reprise, samedi, au Palais des sports. (DR)



La Soa surprise d’entréeLa grosse surprise de cette journée inaugurale est venue de la Société Omnisports des Armées (Soa) battue (62-67) par la Jeunesse club d’Abidjan (Jca). Un premier revers qui ouvre la voie aux suspense. Car la Soa est loin d’être une équipe quelconque. Vice-championne au terme de la saison écoulée, cette équipe est citée parmi celle qui éventuellement pourraient défendre les couleurs nationales lors de la prochaine Basket-ball Africa League (Bal), aux côtés de l’Abc et peut-être d’Azur.

Le Bal étant la crème du basket-ball sur le continent. Mais les Militaires ont perdu la première bataille dans ce groupe B légèrement équilibré. Ils avaient pourtant remporté les deux premiers quart temps (18-12 et18-16). Avant de sombrer progressivement (18-17), dans le troisième quart-temps, puis 06-22 dans le dernier. Ce qui fait (62-67) au bénéfice de la Jeunesse club d’Abidjan.

Dans la seconde rencontre de ce groupe B entre Azur et le Gspm, les Sapeurs-pompiers ont été débordés (90-60). Une panique générale qui a bien profité aux protégés du président Eric Poby.

Le groupe A a également produit de fortes sensations. Le Club sportif d’Abidjan Treichville (Csat) ne s’est pas loupé en ce début de saison. Il a envoyé le club omnisports Descartes à ses études (75-55). Chez les Dames, les jeunes filles du National centre de basket-ball (Nca) de Jonas Koffi se sont baladées (86-34) devant l’Unité d’Élite (Ue 3A).

Face au récital des écolières de Koumassi, l’Unité d’élite a carrément été déroutée (21-07, 31-08, 16-02, 18-17). Tandis que les dames du Csa Treichville se transformaient en professeurs devant les élèves de l’Institut Voltaire (IVestp). Une formation qu’elles ont laminée (89-13).



Le 09/03/20 à 07:32
modifié 09/03/20 à 07:32

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires