Leadership féminin : Objectif, contribuer à redéfinir les priorités politiques

Des femmes sont venues de plusieurs pays africains pour parler de la défense de leurs droits. (DR)
Des femmes sont venues de plusieurs pays africains pour parler de la défense de leurs droits. (DR)
Des femmes sont venues de plusieurs pays africains pour parler de la défense de leurs droits. (DR)

Leadership féminin : Objectif, contribuer à redéfinir les priorités politiques

Le 07/03/20 à 16:27
modifié 07/03/20 à 16:27
Les femmes leaders d’Afrique étaient en conclave à Abidjan du 27 au 29 février dernier, à la faveur de la 4e édition du Forum africain des femmes leaders (Fafel), qui a eu lieu sous le thème « leadership féminin et participation aux instances de prises de décisions ».

Les neuf pays représentés ont défilé à l’ouverture de l’évènement dans un hôtel à Angré, avec leurs drapeaux : Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Guinée Conakry, Togo, Tchad, Sénégal, Gabon et Burkina Faso.

Linda Yolande Koné, présidente du comité d’organisation, a souligné que les femmes ne doivent plus être ignorées dans la prise de grandes décisions dans leurs différents pays. « Nous avons les mêmes droits que les hommes de participer à la gestion des affaires publiques et pouvons contribuer à redéfinir les priorités politiques, à inscrire dans les programmes politiques de nouvelles questions politiques générales », a-t-elle dit, en indiquant que les États africains doivent assurer aux femmes l’égalité d’accès et la pleine participation aux structures du pouvoir et de la prise de décisions, mais aussi renforcer les capacités des femmes pour leur permettre de participer à la prise de décisions et d’exercer des responsabilités.

L’initiateur de la rencontre, Cyrille Bado, a souligné que ce forum ambitionne d’être la principale plateforme panafricaine de promotion et de valorisation du leadership féminin.

Il a souhaité que l’État légifère et garantisse l’équité de fait et la parité de droit. « Que chaque organisation, entreprise comprenne qu’autant l’électricité ne s’obtient que par la conjugaison des bornes positives et négatives, autant leur efficacité dépend de l’énergie féminine. ».

L’invité spéciale, Catherine Samba, juriste et présidente de transition en Centrafrique entre 2014 et janvier 2016, a souligné le rôle important joué par la femme dans les prises de décisions. Car, a-t-elle rappelé, « depuis la nuit des temps, c’est la reine-mère qui influence les grandes décisions de son mari ».

Après Abidjan, la 5e édition du Fafel aura lieu au Gabon. Le pays qui avait l’une des plus fortes délégations à ce rendez-vous du leadership féminin. Le forum africain des femmes leaders a pour missions, entre autres, de former les femmes au leadership, au développement personnel, à l’entrepreneuriat industriel, à communiquer au travers de conférences sur des thématiques en rapport avec l’autonomisation des femmes ; et également présenter des exemples de réussite pour susciter l’émulation positive chez les jeunes filles.


Le 07/03/20 à 16:27
modifié 07/03/20 à 16:27

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid