As Tanda : Les clés du réveil foudroyant des Étoiles du Gontougo

Asaré Stephen et l'As Tanda ravagent tout sur leur passage. (DR)
Asaré Stephen et l'As Tanda ravagent tout sur leur passage. (DR)
Asaré Stephen et l'As Tanda ravagent tout sur leur passage. (DR)

As Tanda : Les clés du réveil foudroyant des Étoiles du Gontougo

Le 05/03/20 à 17:18
modifié 05/03/20 à 17:18
Huitième avec 27 points à 7 journées de la fin de la Ligue 1, Tanda ne fait pas partie des grands favoris pour le titre de champion. Mais c’est l’une des équipes les plus en forme de cette deuxième phase et dernière ligne droite de la compétition. L’équipe du président Cévérin Yoboua est la seule à n’avoir concédé aucune défaite depuis les matches retours. Quatre victoires et deux nuls, soit 14 points pris sur les 18 possibles. Un retour en force qui permet aux coéquipiers d’Asaré Stephen de revenir à 7 points du leader. Pour les responsables du club, la clé du succès réside dans le discours adressé aux joueurs. « Nous parlons beaucoup aux joueurs. L’ancien entraîneur Oussou Israël, a échoué dans sa mission non pas parce qu’il était mauvais. Il n’y avait pas de problème dans l’équipe. Les enfants ont pris conscience et travaillent. L’équipe a changé à 90%. Beaucoup d’anciens sont partis. Six joueurs sont venus au mercato. Un joueur comme Asaré avait perdu la confiance lors de la première phase mais il a commencé à monter en puissance. C’est le discours vis-à-vis des joueurs qui a changé. Je suis l’interface entre le président et les joueurs, je leur transmets le message du président et cela passe normalement », a expliqué Aka Kouamé, le manager général de l’équipe.

C’est l’ancien défenseur de l’Asec qui a été mandaté par le président Yoboua Cévérin pour trouver le successeur d’Oussou Israël, après sa démission. Il a eu le nez creux en allant chercher Aka Jean-Baptiste, qui a réussi à imprimer sa touche à l’équipe.

Depuis son arrivée aux affaires, les Étoiles du Gontougo n’ont concédé aucune défaite en Ligue 1. « C’est le discours qui passe. Nous avons mis chaque joueur face à ses responsabilités. Notamment les éléments principaux. Nous leur avons confié l’équipe en leur donnant plus de responsabilités. Ils se retrouvent dans ce que nous sommes en train de faire. Nous travaillons sur les phases de jeu, le comportement individuel de chaque joueur quand il a le ballon ou quand il n’a pas le ballon. Ils prennent du plaisir, ils ont de la volonté et l’envie », a confirmé Aka Jean-Baptiste.

Une révolution tactique est également à la base de cette embellie dans l’équipe de la région du nord-est de la Côte d’Ivoire. « Quand j’arrivais, l’équipe évoluait en 4-3-3. En fonction des éléments que j’ai trouvés sur place, j’ai su que je pouvais améliorer ce système en passant en 4-4-2. Ils ont de bons attaquants. Si on veut utiliser tous ces joueurs, il faut qu’on trouve un système dans lequel chacun puisse se retrouver, au risque de diminuer la capacité de l’équipe. Il y a également des compartiments qui ont été renforcés », a indiqué l’entraîneur de l’As Tanda.

Enfin, l’As Tanda profite également de la confiance retrouvée de son attaquant ghanéen, Asaré Stephen. Le meilleur buteur du club est le leader technique et un joueur décisif. Le Wac et l’Africa l’ont appris à leurs dépens.

« C’est un joueur de caractère qui fait ce qu’il veut. Il a retrouvé ses qualités avec nous parce que je lui dis ce que je pense. Il a beaucoup de qualités, c’est le travail qui lui manquait mais il a compris », a ajouté Aka Jean-Baptiste.


Le 05/03/20 à 17:18
modifié 05/03/20 à 17:18

LES + POPULAIRES

Ministère des Eaux et Forêts : Un programme de logements pour tous les agents a démarré Action sociale : Du matériel orthopédique remis aux personnes en situation de handicap Journée de mobilisation #JeVeuxSavoir : L’éducation complète à la sexualité pour prévenir les violences basées sur le genre