Bruno Koné à Guikahué : « La CNI n’est pas qu’une affaire d’élection (…) Que celui qui peut aider à l’établir le fasse »

Maurice Guikahué et Bruno Nabagné Koné (DR)
Maurice Guikahué et Bruno Nabagné Koné (DR)
Maurice Guikahué et Bruno Nabagné Koné (DR)

Bruno Koné à Guikahué : « La CNI n’est pas qu’une affaire d’élection (…) Que celui qui peut aider à l’établir le fasse »

Le 01/03/20 à 12:57
modifié 01/03/20 à 12:57
Lors d’une conférence de presse, le 28 février 2020, à Abidjan-Cocody au siège du Pdci-Rda, le secrétaire exécutif en chef dudit parti a qualifié « d’inélégant » le fait que le ministre Bruno Koné Nabagné paye pour l’établissement de la Carte nationale d’identité (Cni) de quelques habitants de la région de la Bagoué.

Pour le coordonnateur régional du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), il ne faut pas se « laisser émouvoir par ces propos démagogiques ». « Aidons ceux que nous pouvons, qui en ont besoin, à établir leur CNI... », a martelé le ministre Bruno Koné dans un twitte.

« Sortez mon nom de la tempête que certains veulent créer dans un verre d’eau. Quel cadre en Côte d'Ivoire, Homme politique ou pas, nonobstant l’Etat, n’a jamais aidé un concitoyen à se soigner, à payer des frais de scolarité, à enterrer un proche, à effectuer un rite religieux, à se nourrir, etc?

La solidarité a toujours été une valeur pratiquée dans notre société. Pourquoi, s’agissant de pièces d’identité, certains font une crise ? Ne nous laissons pas émouvoir par ces propos démagogiques et aidons ceux que nous pouvons, qui en ont besoin, à établir leur CNI...

La CNI n’est pas qu’une affaire d’élection ou de Parti, elle est utile pour bien d’autres actes de la vie de tous les jours. Que celui qui peut aider un parent, un voisin, un compatriote à établir ses documents d’identité, le fasse, sans complexe. Et en plus, chacun peut aider ! », écrit le ministre Bruno Nabagné Koné, Coordonnateur Régional Rhdp-Bagoué


Le 01/03/20 à 12:57
modifié 01/03/20 à 12:57

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid