Sensibilisation des investisseurs institutionnels et des émetteurs potentiels: L’étape de la Côte d’Ivoire

Dr Edoh Kossi, président de la Brvm. (Dr)
Dr Edoh Kossi, président de la Brvm. (Dr)
Dr Edoh Kossi, président de la Brvm. (Dr)

Sensibilisation des investisseurs institutionnels et des émetteurs potentiels: L’étape de la Côte d’Ivoire

Le 28/02/20 à 15:46
modifié 28/02/20 à 15:46
La BRVM et le DC/BR ont tenu des rencontres de sensibilisation des investisseurs institutionnels, des ordres des professions libérales et des PME ivoiriennes, les 25, 26 et 27 février 2020 à Abidjan. Ces rencontres s'inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie de promotion ciblée de la BRVM et du DC/BR auprès des acteurs actuels et potentiels du Marché Financier Régional de l’UEMOA.

Les échanges avec les Institutionnels ivoiriens ont porté sur le rôle qu'ils doivent jouer dans l’animation du marché secondaire par une gestion plus active de leurs placements en vue d’optimiser le triptyque sécurité/liquidité/rentabilité.

Les ordres des professions libérales ont, quant à eux, été sensibilisés sur les opportunités que présente le Marché pour la diversification des sources de rentabilité de l’épargne et l'accroissement de la richesse de la classe moyenne.

La rencontre avec les PME a réuni autour de la BRVM les entreprises participantes au Programme Elite BRVM Lounge ainsi que des prospects qui désirent accéder au financement à long terme par le marché des capitaux. Ces PME, pour la plupart à fort potentiel de croissance, ont été édifiées sur les avantages de l’ouverture du capital et l’introduction en bourse notamment sur le Troisième Compartiment de la BRVM vue d'assurer leur pérennité ainsi que leur développement à long terme.

Une vue des participants.(DR)



Il est ressorti de ces trois jours d'échanges: la nécessité pour les investisseurs institutionnels de tirer profit du marché en gérant efficacement les risques par des outils adaptés et des ressources humaines qualifiées; le besoin d'organiser des ateliers de formations spécifiques pour les compagnies d'assurances et de réassurances ainsi qu'à l'intention des Ordres professionnels; la nécessité d'engager des discussions avec la CIMA, la CIPRES et la FANAF en vue de favoriser une meilleure intervention des Compagnies d'assurances et des Caisses de retraite sur le marché par un aménagement des réglementations existantes; l'importance de poursuivre les actions de communication et de sensibilisation afin de diffuser davantage la culture boursière au sein des populations de l’UEMOA.

Ont participé à ces rencontres, le Directeur Général de la CRRAE UEMOA, des représentants de la CNPS, de la Caisse des Dépôts et Consignations de la Côte d'Ivoire, du Fonds de Prévoyance Militaire, la Direction Générale des Impôts, des Ordres professionnels des Experts comptables, Notaires, Avocats, Médecins, Experts immobiliers, les compagnies d'assurances SUNU, NSIA Assurances, Atlantique Assurances Vie, SAHAM Assurances, ainsi que des entreprises comme COFINA, Hyper Access Systems, Petro Ivoire, ENSBTP, GAS and OIL, GEBAT, SIAG, BANIBAH, Agro West Africa, etc.

Service Communication et Relations Publiques

BRVM & DC/BR

Le 28/02/20 à 15:46
modifié 28/02/20 à 15:46

LES + POPULAIRES

Coronavirus: qu'est-ce qu'un respirateur et pourquoi est-ce important? Éthiopie : Les élections générales reportées sine die Gbéléban : La police abat un babouin furieux