Cohésion sociale : Mariatou Koné récompense les lauréats du prix de la paix

Le ministre Mariatou Koné félicitant Djadou Koua François, classé 2e au concours du prix d’excellence de la paix. (DR)
Le ministre Mariatou Koné félicitant Djadou Koua François, classé 2e au concours du prix d’excellence de la paix. (DR)
Le ministre Mariatou Koné félicitant Djadou Koua François, classé 2e au concours du prix d’excellence de la paix. (DR)

Cohésion sociale : Mariatou Koné récompense les lauréats du prix de la paix

Le 27/02/20 à 19:35
modifié 27/02/20 à 19:35
Ils ont été primés jeudi pour leurs actions en faveur de la cohésion sociale et de l’unité nationale. Classés respectivement 2e et 3e au concours du prix d’excellence de la paix 2019, lancé par le Président de la République, Djadou Koua François, chef de village de Kangadissou, localité située dans le département de Bongouanou, et Kalet Clémentine, présidente des femmes du village de Gognoa, située dans le département de Gagnoa, ont reçu le jeudi 27 février, leurs prix des mains du ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mariatou Koné. Cette cérémonie a eu lieu au cabinet du membre du gouvernement au Plateau.

Le ministre Mariatou Koné a tenu à préciser que ces lauréats, avec le premier, Seydou Camara, qui a été distingué le 7 août par le chef de l’État lui-même, sont honorés pour leur sens élevé d’exemplarité dans l’accomplissement de leurs activités. Elle a donc invité les récipiendaires à persévérer dans leurs actions pour renforcer l’unité nationale.

« En s’appuyant sur vos qualités aujourd’hui reconnues et récompensées, vous devez être plus que jamais, à tout moment et en toute circonstance, des artisans de paix et vecteur de cohésion sociale. Restez toujours ces modèles de fraternité, de solidarité, de tolérance, de respect des institutions et surtout de respect de la différence », a-t-elle conseillé. Avant de se convaincre que sans stabilité, aucun développement n’est possible.

Forte de cette conviction, Mariatou Koné a appelé les Ivoiriens à extirper de leurs cœurs la haine, l’esprit de vengeance afin que la paix règne dans le pays. « Chers lauréats, je voudrais que vous soyez de véritables ambassadeurs de la paix qui sèment le sourire partout où vous passez », a-t-elle insisté.

Le ministre de la Solidarité a profité de cette occasion pour inviter les populations ivoiriennes à agir pour un environnement électoral apaisé de sorte que le vainqueur, au soir du scrutin présidentiel du 31octobre, soit célébré et que le vaincu accepte sa défaite.

Kalet Clémentine, classée 3e de ce prix national d’excellence, en plus de son trophée et son diplôme, a reçu la somme de 1million Fcfa. Djadou Koua François, venu en 2e position, en plus de ces mêmes distinctions, est reparti avec la somme de 1.5 million FCfa. Très émus, les récipiendaires ont félicité le Président de la République d’avoir initié ce prix. Ils ont promis d’œuvrer davantage à la cohésion sociale dans leurs zones respectives.

Le premier de ce prix d’excellence de la paix, Seydou Camara, avait, le 7 août 2019, reçu 10 millions Fcfa.


Le 27/02/20 à 19:35
modifié 27/02/20 à 19:35

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid