Axe Dimbokro-Bocanda-Ananda : Les riverains impactés par le bitumage seront indemnisés

Bitumage Dimbokro-Bocanda-Ananda, les populations rassurées sur l'indemnisation des riverains impactés. (DR)
Bitumage Dimbokro-Bocanda-Ananda, les populations rassurées sur l'indemnisation des riverains impactés. (DR)
Bitumage Dimbokro-Bocanda-Ananda, les populations rassurées sur l'indemnisation des riverains impactés. (DR)

Axe Dimbokro-Bocanda-Ananda : Les riverains impactés par le bitumage seront indemnisés

Par (AIP)
Le 26/02/20 à 17:11
modifié 26/02/20 à 17:11
Les riverains de la route Dimbokro-Bocanda-Ananda, qui subiront l’impact négatif du projet de bitumage, seront indemnisés, a rassuré le Bureau national d’études techniques et de développement (BNEDT), lors d’une rencontre d’information et d’échanges dans le cadre de l’étude d’Impact environnemental et social du projet, présidée, le mercredi 26 février 2020, par le préfet de région Bamba Souleymane à Dimbokro.

L’environnementaliste du BNEDT, Adouan Crésus, a attiré l’attention des populations sur les désagréments qui pourront survenir lors de la phase d’exécution de ces travaux de bitumage avec la libération des emprises. Il s’agit, entre autre, de la destruction des sites et forêts sacrés, des cimetières, des bâtisses et des cultures.

« Pour éviter tout blocage du projet par les populations riveraines lors de sa réalisation, le promoteur a décidé de prendre en compte les exigences réglementaires en matière de protection de l‘environnement », a affirmé M. Adouan.

Il a exhorté les chefs traditionnels et coutumiers à aider à l’identification correcte des riverains qui seront impactés en vue de leur dédommagement. Il leur a demandé de servir de relais pour une sensibilisation et une divulgation de l’information auprès des populations locales.

Par la voix de leur porte-parole, Nanan Koti, les chefs traditionnels ont marqué leur joie de voir ce projet démarré. Ils se sont engagés à faire en sorte que tous les obstacles soient levés pour la bonne marche des travaux de bitumage attendu depuis plusieurs années dans la région du N’zi.

Ces travaux de bitumage de cette route, longue de 98 km, d’un coût global de 40 milliards de francs CFA, ont été lancés début février à Dimbokro par le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Dr Amédé Koffi Kouakou. Ils dureront 18 mois, concrétisant ainsi une promesse du président de la République Alassane Ouattara, faite en septembre 2019 alors qu’il effectuait une visite d’Etat dans la région du N’zi.

Par (AIP)
Le 26/02/20 à 17:11
modifié 26/02/20 à 17:11

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid