Bouna : Arrestation d’un adolescent en passe de sacrifier deux enfants

La maison d'arrêt et de correction de Bouna. (DR)
La maison d'arrêt et de correction de Bouna. (DR)
La maison d'arrêt et de correction de Bouna. (DR)

Bouna : Arrestation d’un adolescent en passe de sacrifier deux enfants

Par (AIP)
Le 26/02/20 à 18:03
modifié 26/02/20 à 18:03
S. Nestor, 17 ans, un ancien élève radié des effectifs scolaires depuis la classe de sixième, a été mis aux arrêts pour enlèvement avec fraude de mineurs dans la localité de Syallèdouo, dans le département de Bouna.

L’adolescent, sans domicile fixe et toxicomane réputé dans cette localité, avait nourri le projet de devenir riche. Il a indiqué que cette initiative lui est venue à l’idée après avoir suivi un film nigérian dans lequel un rituel avec le sang humain avait permis à des personnages de devenir riches.

Ayant suivi ce film et après avoir consommé un forte dose de drogue, il a fait de cette fiction une idéalisation, d’où sa volonté acharnée à vouloir expérimenter cela.

C’est pourquoi muni d’un bidon et d’une machette, il enleve deux garçonnets âgés de trois ans. Les ayant pris sur une moto qu’il a réussi à voler, il prend la direction d’un champ d’anacadier situé à quatre kilomètres du village.

Là-bas, il n’a pas eu le temps de passer à l’acte car des paysans, l’ayant reconnu, trouvent suspecte la présence de ces enfants en ces lieux et surtout avec lui. Incapable de donner les raisons de leur présence sous les anacardiers, il est pris à partie par ces derniers qui l’ont ligoté et conduit au village. C’est devant le chef qu’il a étalé son plan.

La gendarmerie alertée, il a été mis aux arrêts. Il attend sa comparution devant le tribunal pour Enfants.

Par (AIP)
Le 26/02/20 à 18:03
modifié 26/02/20 à 18:03

LES + POPULAIRES

Lutte contre le coronavirus/Soutien au pays Africains : La France lance, via l’Afd, l’initiative "Covid-19-Santé en commun" Lutte contre le Coronavirus : Le Conseil national des droits de l’homme se dote d’une cellule de veille Covid-19: Le Cntig conçoit une application cartographique dynamique au profit du ministère de la santé