Lagune Ebrié devenue poubelle publique: 2 phénomènes humains sont à l’origine,selon le Préfet d'Abidjan

Des déchets sur la lagune Ebrié. ( DR)
Des déchets sur la lagune Ebrié. ( DR)
Des déchets sur la lagune Ebrié. ( DR)

Lagune Ebrié devenue poubelle publique: 2 phénomènes humains sont à l’origine,selon le Préfet d'Abidjan

Le 26/02/20 à 08:40
modifié 26/02/20 à 08:40
Abidjan, Perles des Lagunes. Par la faute des êtres humains, les lagunes d’Abidjan sont devenues des déchets.

02 phénomènes humains sont à l’origine de cette destruction des berges lagunaires d’Abidjan : les dragages anarchiques et l’insalubrité.

De petits bateaux appelés dragues aspirent le sable de la lagune pour alimenter tous les chantiers publics et privés. Certains de ces bateaux récupèrent du sable qu’ils rejettent dans l’eau pour gagner des espaces de terre ferme.

Les dragages détruisent la flore et la faune aquatique. En français facile, ça veut dire que vous avez moins de poissons et de crevettes ou de mauvaise qualité.

Les dragages accentuent la profondeur des eaux . Il y a plusieurs mois , 07 enfants ont péri dans un petit plan d’eau à cause de ces érosions d’origine humaine.

Le type de machines utilisées pour les dragages affectent également la nappe phréatique. C’est à dire que l’eau que vous buvez demande beaucoup plus de traitement pour que vous la consommiez car ces machines s’enfoncent profondément et touchent l’eau que Dieu a disposée sous les terres.

Quant aux pollutions, des unités industrielles reversent toutes leurs décharges souvent toxiques dans la lagune. Les personnes qui vivent dans les quartiers précaires au bord de la lagune y déversent toutes les matières fécales, les ordures et des substances dangereuses, sans compter que des bactéries peuvent contribuer à des épidémies de grande ampleur.

Avec son plan lagunaire, qui lui a valu l’appellation de « Perle des Lagunes », Abidjan devait être agréable à visiter à partir de l’eau comme La Floride ou comme Hong Kong. Mais en lieu et place, nous assistons à des spectacles insalubres et déshonorants.

Le constat en a été fait ce jour. La République dispose de tous les textes pour réguler les dragages et les pollutions.

Nous avons demandé aux administrations de prendre leur responsabilité et aux services de sécurité de sévir.

Les Communes se doivent de mettre en valeur les berges afin de les rendre attractives comme c’est le cas dans certaines parties de Marcory et du Plateau.

L’environnement et la nature sont ce que nous n’avons pas inventé et dont nous avons hérité de Dieu. Mais nous avons le devoir de léguer aux générations à venir une nature luxuriante et un écosystème de qualité.

Militons tous pour un retour à une lagune belle et scintillante qui fera d’Abidjan une perle.

Facebook : https://web.facebook.com/VincentTohBi

Blog : http://vincenttohbiirie.com

VINCENT TOH BI IRIÉ,

Préfet Hors Grade,

Préfet de Région,

Préfet d’Abidjan

Le 26/02/20 à 08:40
modifié 26/02/20 à 08:40

LES + POPULAIRES

Coronavirus : Le centre de dépistage de Yopougon BAE bientôt disponible Covid-19: Sages-femmes et maïeuticiens demande la mise à disposition effective des équipements de protection individuels. Coronavirus : Port obligatoire du masque dans le Grand Abidjan