Rgph 2020-recrutement des agents recenseurs: Près de 38 mille jeunes bientôt sur le terrain






L’administrateur de l’Aej (2e à partir de la gauche) et le directeur de l’Ins encadré par les ministres Mamadou Touré et Nialé Kaba. (photo : D.R)
L’administrateur de l’Aej (2e à partir de la gauche) et le directeur de l’Ins encadré par les ministres Mamadou Touré et Nialé Kaba. (photo : D.R)
L’administrateur de l’Aej (2e à partir de la gauche) et le directeur de l’Ins encadré par les ministres Mamadou Touré et Nialé Kaba. (photo : D.R)

Rgph 2020-recrutement des agents recenseurs: Près de 38 mille jeunes bientôt sur le terrain

Le 26/02/20 à 06:44
modifié 26/02/20 à 06:44
L’opération de Recensement général de la population et de l’habitat 2020 lancée par le gouvernement est arrivée à une phase très importante. Il s’agit du recrutement des agents recenseurs. Pour ce faire, une cérémonie de signature de convention a eu lieu hier entre le Bureau technique permanent du recensement (Btpr), chargé de l’organisation de cette opération et l’Agence emploi jeunes (Aej), structure à travers laquelle le recrutement des agents recenseurs doit s’opérer.

Les documents qui ont été paraphés par Jean-Louis Kouadio, administrateur de l’Aej, et N’Guessan Doffou, directeur du Btpr, par ailleurs directeur général de l’Institut national de la statistique, en présence de leurs ministres de tutelle respectifs, vise 37 500 jeunes dont l’âge varie entre 18 et 45 ans.

Selon Nialé Kaba, ministre du Plan et du Développement, ces jeunes seront recrutés à partir des 201 guichets emplois jeunes repartis à travers toute la Côte d’Ivoire.

En plus de cette main d’œuvre qui sera sélectionnée, formée et mise à la disposition de l’État pour cette vaste opération, l’agence Emploi jeunes mettra à la disposition du Btpr près de 1,010 milliards FCfa pour la mise en œuvre du programme de formation des jeunes recrutés.

Concrètement, précise la ministre, ces jeunes bénéficieront d’une formation théorique sur les enjeux et les orientations méthodologiques d’un recensement. Mais également d’une formation pratique sur la collecte de données assistée par ordinateur. Ces formations devraient contribuer à offrir à la jeunesse des perspectives certaines pour une meilleure insertion sur le marché du travail.

Nialé Kaba a profité pour donner un bref aperçu de l’opération. Selon elle, en collaboration avec le partenaire technique Unfpa, de nombreuses activités, notamment les activités préparatoires, sont achevées.

Il s’agit de la collecte des données cartographiques sur le terrain, le découpage en zones de dénombrement et les affinements et le recensement pilote. Concernant les tablettes devant servir au dénombrement des populations, « la commande a été passée et la livraison est prévue courant mars ». Quant à la phase de recensement proprement dite, au dire du ministre, « elle se déroulera entre le 20 avril et le 15 mai » sur l’ensemble du territoire national.

Pour Mamadou Touré, ministre de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes, cette opération entre dans la vision du Programme social du gouvernement. Il s’engage donc à mettre à la disposition de l’opération tout le dispositif de l’Aej et l’enveloppe devant servir à la formation qui sera sanctionnée par une attestation de formation. « Ces jeunes seront reversés dans la base de données de l’Ins pour potentiellement être recrutés lors des enquêtes dans le pays », précise-t-il. Avant d’appeler les jeunes à saisir cette opportunité d’insertion.

###---###

#accroche

Une convention a été signée, hier, entre l’Agence emploi jeune et le Bureau technique permanent du Recensement (Btpr).

Le 26/02/20 à 06:44
modifié 26/02/20 à 06:44

LES + POPULAIRES

Covid-19: Le Synesci ouvre une formation gratuite en ligne pour les élèves 1er cas de décès lié au coronavirus: Il s'agit d'une femme de 58 ans et diabétique Djibrosso: Des cas de rougeole détectés