Recherche et formation à l’extérieur: La France s’engage à faciliter l’obtention du visa aux chercheurs de l’Insp

Les dirigeants de l'Insp et les diplomates français se sont félicités des opportunités qu'offre la nouvelle plateforme de collaboration. (DR)
Les dirigeants de l'Insp et les diplomates français se sont félicités des opportunités qu'offre la nouvelle plateforme de collaboration. (DR)
Les dirigeants de l'Insp et les diplomates français se sont félicités des opportunités qu'offre la nouvelle plateforme de collaboration. (DR)

Recherche et formation à l’extérieur: La France s’engage à faciliter l’obtention du visa aux chercheurs de l’Insp

Le 24/02/20 à 11:48
modifié 24/02/20 à 11:48
Les chercheurs et agents de l’Institut national de santé publique (Insp), ayant des projets de voyage professionnel en France, seront désormais soumis à une procédure simplifiée pour l’obtention du visa.

Une convention de partenariat a été signée, à cet effet, jeudi, dans les locaux de l’Insp à Adjamé, par le Pr Dinar Kouassi, directeur général de l’Institut, et Laurent Souquière, consul général de France en Côte d’Ivoire.

Cette collaboration, négociée par le premier responsable de l’Insp, vise surtout à faciliter la mobilité du personnel de l’établissement de recherche en santé dans le cadre de leurs missions d’études et de renforcement des capacités dans l’Hexagone et, au-delà, en Europe. « Nos chercheurs effectuent de nombreux séjours en Europe, partagent des projets de recherche avec des institutions européennes. Il était bon de trouver une bonne articulation pour faciliter leur départ dans ce pays frère qui est la France », a fait savoir Dinar Kouassi.

Il s’est félicité du privilège dont bénéficie l’Insp à travers ce partenariat et a promis de faire en sorte que toutes les composantes de la convention soient respectées par la partie ivoirienne. Laurent Souquière a souligné que ce partenariat est un contrat de confiance, un instrument qui a pour objectif de consolider davantage les relations anciennes et soutenues qui existent entre l’Insp et la France.

« Si les dossiers sont corrects, un visa est délivré », a indiqué le consul général, avant d’ajouter que son pays souhaite promouvoir la mobilité légale tout en combattant l’immigration irrégulière.

Info : Insp


Le 24/02/20 à 11:48
modifié 24/02/20 à 11:48

LES + POPULAIRES

Assinie Mafia: La mairie aseptise la cité Covid-19: 26 nouveaux cas portant à 349, le nombre total de cas confirmés, pas de nouveaux guéris et décès Coronavirus: Moussa Dosso sensibilise les acteurs du secteur des ressources animales et halieutiques