Taekwondo (tournoi qualificatif JO 2020) : Seydou Gbané et Charlène Traoré décrochent le sésame

Seydou Gbané, félicité par le président Bamba Cheick Daniel. (DR)
Seydou Gbané, félicité par le président Bamba Cheick Daniel. (DR)
Seydou Gbané, félicité par le président Bamba Cheick Daniel. (DR)

Taekwondo (tournoi qualificatif JO 2020) : Seydou Gbané et Charlène Traoré décrochent le sésame

Le 24/02/20 à 08:15
modifié 24/02/20 à 08:15
Le tournoi de qualification organisé les 22 et 23 février à Rabat, au Maroc, a permis à la Côte d’Ivoire d’accroître le nombre de ses qualifiés pour les Jeux de Tokyo.
Le nombre des Taekwondo-in ivoiriens inscrits sur la liste de Tokyo 2020 a doublé depuis le week-end, à Rabat, au Maroc. Après les qualifications directes de Ruth Gbagbi (-67 Kg) et de Cissé Cheick Sallah (-80 Kg), l’on a assisté d’abord, à la qualification de Seydou Gbané (+80Kg) pour la fête planétaire du Comité international olympique (Cio). Dimanche, Charlène Aminata Traoré, dans la catégorie des +67Kg dames s’est ajoutée à la précieuse liste.

La première bonne nouvelle est tombée samedi, en début d’après-midi. Seydou Gbané a battu en demi-finale son adversaire, le Kenyan Newton Maliro Nambani (33-5). Un exploit qui qualifie systématiquement l’Ivoirien pour les Jeux de Tokyo. Puisque la réunion technique n’avait pas prévu de finale entre les deux vainqueurs des demi-finales.

Du coup Anthony Obame, le Gabonais qui avait remporté l’autre demi-finale, compostait son ticket, au même titre que Seydou Gbané. Cependant, les deux vaincus, eux, doivent aller en compétition pour la 3e place.

Charlène Traoré, quant à elle, a littéralement dominé son sujet face à la championne camerounaise qui s’était présentée devant elle. Le score sans appel de 15 à 0 traduit la suprématie et la rage de vaincre de l’Éléphante qui soulevait sa trompe pour barrir en direction du pays de l’Empereur Naruhito.

La bonne nouvelle est que la Côte d’Ivoire sera à Tokyo avec 4 athlètes. De quoi rendre fou de joie Me Bamba Cheick Daniel. Le président de la Fédération ivoirienne n’a pas manqué d’esquisser des pas de danse depuis la tribune d’honneur où étaient également assis toutes les sommités du monde du taekwondo, avec à leur tête le président mondial Chou Wang Chou, et celui de la Confédération africaine, l’Égyptien Ahmed Fouly. Bamba Cheick n’a pas eu tort de placer son mandat sous le signe de la puissance divine. Tous les faits, depuis son ascension, lui donnent raison. Le taekwondo ivoirien est passé de « zéro à héros ».

Avec cette belle performance de Gbané et Traoré la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd) a gagné son pari. Celui de placer au moins quatre athlètes sur la ligne de départ lors des Jeux de Tokyo 2020.

A noter que la Côte d’Ivoire championne olympique (-80Kg) avec Cheick Sallah Cissé sera l’un des pays à battre à ce rendez-vous.



Le 24/02/20 à 08:15
modifié 24/02/20 à 08:15

LES + POPULAIRES

Coronavirus: qu'est-ce qu'un respirateur et pourquoi est-ce important? Éthiopie : Les élections générales reportées sine die Gbéléban : La police abat un babouin furieux