La France et la Côte d’Ivoire inaugurent le hall des stands des fromages

Inauguration du hall des fromages par le ministre Kobénan Adjoumani et son homologue français, Didier Guillaume.
Inauguration du hall des fromages par le ministre Kobénan Adjoumani et son homologue français, Didier Guillaume.
Inauguration du hall des fromages par le ministre Kobénan Adjoumani et son homologue français, Didier Guillaume.

La France et la Côte d’Ivoire inaugurent le hall des stands des fromages

Le 24/02/20 à 06:10
modifié 24/02/20 à 06:10
Le ministre français de l’Agriculture et de l’alimentation, Didier Guillaume, a co-inauguré le hall des stands des fromages avec son homologue ivoirien, le ministre de l’Agriculture et du développement rural Kobénan Kouassi Adjoumani, avant de faire le tour des stands avec lui pour découvrir et sacrifier à la traditionnelle dégustation.

C’est la première, dans l’histoire du Salon international de l’Agriculture qu’un pays étranger participe à une inauguration, a indiqué le ministre français. « Cette co-inauguration est le pacte de l’amitié entre deux ministres, le pacte de l’amitié entre deux pays et surtout le pacte du renforcement de l’amitié entre deux pays », a expliqué Didier Guillaume. Il affirme vouloir à travers cet acte rendre hommage à la grande amitié qui le lie au ministre Adjoumani, d’une part et aux liens séculaires de fraternité qui unissent la Côte d’Ivoire et la France, d’autre part. « D’abord c’est une visite d’amitié. Nous sommes amis, le ministre Kobénan Adjoumani et moi, nous travaillons ensemble et nous avons une vision de l’agriculture qui se ressemble (...) Ensuite, la France et la Côte d’Ivoire sont amies, une amitié indéfectible. Rien ne pourra couper les liens entre la Côte d’Ivoire et la France, entre le Président Alassane Ouattara et le Président Macron.

Ces liens forts entre ces deux pays doivent se concrétiser dans cette partie de l’Afrique où la France et la Côte d’Ivoire travaillent beaucoup (...) enfin cette co-inauguration ce matin, est symbole de partenariat entre nos agricultures », a déclaré Didier Guillaume lors d’un entretien avec la presse au stand de l’Afd et du Cirad, où il a accompagné son hôte pour une séance de travail après l’inauguration du hall des stands des fromages.

Le ministre français a insisté sur la volonté des deux pays d’échanger leurs expériences et leur savoir-faire dans le domaine agricole.

Cette marque d’attention a été appréciée à sa juste valeur par son homologue ivoirien. «La Côte est à l’honneur puisque nous avons eu l’occasion de sillonner des centaines de stands avec le ministre de l’Agriculture et de l’alimentation de la France. L’honneur était plus grand encore puisque nous avons été associés à l’inauguration de stands des fromages. Nous avons pu déguster des fromages de qualité et d’origine diverses en compagnie du ministre français », s’est-il réjoui.

Kobénan Kouassi Adjoumani s’est félicité également de la séance de travail que le Cirad et l’Afd, au cours de laquelle ils ont passé en revue l’ensemble des projets exécutés conjointement avec la France. « Nous avons émis le souhait de voir la France nous aider davantage à travers d’autres projets pour sédentariser les jeunes et les emmener à se détourner de l’exode », a-t-il souligné.

Par ailleurs, la séance de travail a évoqué la question de l’autonomisation des femmes. En effet, les études montrent que lorsque les femmes ont les moyens, c’est toute la famille qui s’en trouve heureuse. « Il faut pouvoir aider les femmes à aider les familles. Il faut aussi aider les jeunes à s’installer à leur propre compte », a plaidé le ministre ivoirien de l’Agriculture et du développement rural.

Le ministre français de l’Agriculture a visité le stand de la Côte d’Ivoire et a dégusté quelques produits locaux avant de signer le livre d’or. Il a réitéré le soutien de la France à l’agriculture ivoirienne tout en se souvenant avec plaisir de sa participation au dernier Sara.

Le 26 février sera dédié à la Côte d’Ivoire au Sia. Au cours de la journée, le ministre Adjoumani animera une conférence autour du thème: « L’agriculture ivoirienne face aux défis de la modernisation ». L’agenda de la journée prévoit aussi des échanges entre le ministre, des journalistes, des bailleurs de fonds, des opérateurs économiques, les partenaires techniques et financiers de la Côte d’Ivoire dans le cadre d’un B to B.

Envoyé Spécial à Paris

Le 24/02/20 à 06:10
modifié 24/02/20 à 06:10

LES + POPULAIRES

Assinie Mafia: La mairie aseptise la cité Covid-19: 26 nouveaux cas portant à 349, le nombre total de cas confirmés, pas de nouveaux guéris et décès Coronavirus: Moussa Dosso sensibilise les acteurs du secteur des ressources animales et halieutiques