Prix du meilleur producteur de maïs : La troisième édition lancée le 20 février

Gaye Deh Alexandre et Aimé Bédi Koua (5e et 7e à partir de la gauche) ont invité les producteurs à se mobiliser pour participer massivement à la compétition. (DR)
Gaye Deh Alexandre et Aimé Bédi Koua (5e et 7e à partir de la gauche) ont invité les producteurs à se mobiliser pour participer massivement à la compétition. (DR)
Gaye Deh Alexandre et Aimé Bédi Koua (5e et 7e à partir de la gauche) ont invité les producteurs à se mobiliser pour participer massivement à la compétition. (DR)

Prix du meilleur producteur de maïs : La troisième édition lancée le 20 février

Le 22/02/20 à 17:03
modifié 22/02/20 à 17:03
L’Association nationale des producteurs de maïs de Côte d’Ivoire (Anapromci) a profité du lancement de la campagne agricole de la filière pour donner le top départ de la troisième édition du prix récompensant les meilleurs d’entre eux, mais également les transformateurs et commerçants.

C’était le 20 février à l’espace Apôkwalessi à Adjamé-Bingerville. Les acteurs de la filière auront à s'affronter pour le prix du ministre Kobénan Kouassi Adjoumani de la meilleure coopérative productrice de maïs. Mais également pour le prix du ministre Anne Désirée Ouloto de la meilleure productrice pour récompenser l’engagement de la gent féminine dans la promotion de cette spéculation.

Des candidatures sont aussi attendues pour le prix du ministre français de l’Agriculture du meilleur producteur écologique et pour le prix de la sécurité sanitaire du maïs. Un cinquième sera attribué au meilleur producteur de la région du Guémon du nom de l’Association Amour pour Guiglo (Aapgui).

Présidant la cérémonie, Gaye Deh Alexandre, président de l’Aapgui a félicité les responsables de la faîtière pour l’opportunité qu’ils offrent aux différents acteurs de faire connaître leur savoir-faire et d’apprendre en les confrontant à des process mis en œuvre ailleurs.

Pour sa part, Aimé Bédi Koua, président du Conseil d’administration de l’Anapromci, a expliqué que le dispositif prévu va bientôt se mettre en branle pour lancer le processus de présélection. « Dans les tous prochains jours, les points focaux sur l’ensemble du territoire national vont commencer à enregistrer les candidatures. Ils seront aussi chargés de fournir les informations nécessaires pour une participation accrue et nombreuse des producteurs, puisque nous encadrons plus de 10 000 membres », a-t-il souligné.

Il était entouré d’Amané Didier Narcisse, président du comité scientifique et de plusieurs partenaires dont des semenciers et des transformateurs venus apporter leur soutien.


Le 22/02/20 à 17:03
modifié 22/02/20 à 17:03

LES + POPULAIRES

Concours administratifs 2020 : Les cours de préparation en ligne démarrent le mercredi 8 juillet De la drogue et des faux billets de banque saisis par la gendarmerie dans l'ouest et le centre du pays Santé : Le gouvernement va construire 200 nouveaux établissements sanitaires de premier contact