Taekwondo (qualifications zone Afrique JO 2020) : La Fitkd mise sur les derniers tickets

La Fédération ivoirienne de Taekwondo met toutes ses forces dans les dernières batailles pour atteindre l'objectif de quatre qualifiés pour les Jeux de Tokyo 2020. (DR)
La Fédération ivoirienne de Taekwondo met toutes ses forces dans les dernières batailles pour atteindre l'objectif de quatre qualifiés pour les Jeux de Tokyo 2020. (DR)
La Fédération ivoirienne de Taekwondo met toutes ses forces dans les dernières batailles pour atteindre l'objectif de quatre qualifiés pour les Jeux de Tokyo 2020. (DR)

Taekwondo (qualifications zone Afrique JO 2020) : La Fitkd mise sur les derniers tickets

Le 20/02/20 à 22:30
modifié 20/02/20 à 22:30
A six mois du coup d’envoi des Jeux de Tokyo (du 24 juillet au 9 août), les tickets qualificatifs pour la fête planétaire deviennent rares. En tout cas, pour le taekwondo ivoirien, l’on espère arracher dans les derniers instants, deux autres places afin d’accroître les chances de glaner des médailles.

C’est dans cet esprit que le président de la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd), Bamba Cheik Daniel, a conduit depuis le jeudi 20 février, une délégation de deux athlètes, Seydou Gbané (+80 Kg hommes) et Charlène Traoré (+67 Kg) à Rabat, au Maroc. Ces deux tireurs, retenus parmi les meilleurs ivoiriens ont ce tournoi qualificatif de la zone 1, les 22 et 23 février, pour inscrire leur nom sur la liste des invités de la 31e édition des jeux du Cio.

Le président Bamba Cheick Daniel qui a été devancé, depuis mardi, dans la capitale marocaine par le coach Me Jérôme Essapa et le secrétaire général de la Fédération, Me Anzoumana Siaka, entend apporter le soutien institutionnel aux athlètes. Les galvaniser afin qu’ils donnent tout ce qu’ils ont pour honorer la Côte d’Ivoire et son taekwondo.

Le comité directeur de la Fitkd avait pris le pari de placer au moins quatre qualifiés pour ces jeux olympique 2020. C’est pourquoi, il a financé la préparation de ces deux tireurs pendant quatre mois, afin de les mettre dans une forme olympique.

A côté de Seydou Gbané et Traoré Charlène, la Côte d’Ivoire mise également sur un troisième, Adama Madjassouba. Un athlète paralympique qui est en lice pour espérer décrocher une qualification toute aussi historique pour les Jeux Paralympiques 2020. Adama Madjassouba sera aligné dans la catégorie K40 (handicap au niveau des bras).

A noter que la fédération ivoirienne a déjà réussi, malgré les difficultés financières, à qualifier deux athlètes, Ruth Gbagbi et Cheick Cissé Sallah.


Le 20/02/20 à 22:30
modifié 20/02/20 à 22:30

LES + POPULAIRES

Coronavirus : Le centre de dépistage de Yopougon BAE bientôt disponible Covid-19: Sages-femmes et maïeuticiens demande la mise à disposition effective des équipements de protection individuels. Coronavirus : Port obligatoire du masque dans le Grand Abidjan