Fiction-documentaire/«Ligne 19»: Owell Brown s’approprie un pan de l’histoire de la crise post-électorale

Avant-première de "Ligne19" à l'Institut Goethe d'Abidjan
Avant-première de "Ligne19" à l'Institut Goethe d'Abidjan
Avant-première de "Ligne19" à l'Institut Goethe d'Abidjan

Fiction-documentaire/«Ligne 19»: Owell Brown s’approprie un pan de l’histoire de la crise post-électorale

Le 19/02/20 à 19:37
modifié 19/02/20 à 19:37
Vendredi 05 août 2011. La Côte d’Ivoire sort difficilement d’une crise postélectorale dans laquelle elle est plongée après le second tour de la présidentielle 2010 qui s’est déroulé le 28 novembre 2010.

A deux jours de la célébration de la fête de l’indépendance un bus de la Société de transport abidjanais, la ligne 19 reliant Adjamé-Vridi plonge dans la lagune ébrié du côté du pont Félix Houphouët-Boigny. C’est ce drame qui a servi de prétexte de création pour le réalisateur Owell Brown.

Ligne19



Il s’agit d’une fiction-documentaire de 85 min tournée entièrement à Abidjan dont la sortie officielle est prévue du 22 février au 22 mars 2020 dans les salles de cinéma Majestic.

Les acteurs, les parents des victimes ont découvert avec beaucoup d’intérêt le 14 février 2020, lors de la projection de l’avant-première de ce film à l’Institut Goethe. A travers ce film, le réalisateur Owell Brown s’est approprié un pan de la crise postélectorale.

Ligne19



Le synopsis : « Août 2011. La guerre est finie depuis trois mois déjà ; la vie reprend peu à peu son cours normal. Chacun avec son lot de souffrance essaie de se reconstruire au sortir de cette crise. Malheureusement, une tragédie vient à nouveau plonger le pays dans un drame. Ces vies et ces univers si différents les uns des autres étaient loin d'imaginer se croiser brutalement le matin du vendredi 05 Août 2011 sur le pont Félix Houphouët Boigny, à la faveur d’un accident du bus Ligne 19. » Justifiant la production d’un tel film, Owell Brown affirme qu’il est important pour le cinéma ivoirien de s’approprier l’histoire du pays, aussi douloureuse soit-elle. « C’est aussi un devoir de mémoire, un hommage à ceux qui sont partis durant cet accident et aussi durant la crise postélectorale. Le cinéma à cette force-là », croit-il avec une forte conviction.

Ligne19



Poursuivant, M. Brown a annoncé que la sortie de ce film sera suivie d’une campagne de sensibilisation, de réconciliation et de cohésion sociale dans 10 villes de la Côte d’Ivoire pour rendre personne à tous ces disparus de la crise postélectorale. Et d’ajouter : « neuf (9) ans après, nous sommes encore au cœur de l’actualité. »

Saluant l’initiative d’Owell Brown, le directeur de l’Institut Goethe d’Abidjan, Rainer Hauswirth, a soutenu que ce film constitue un fort appel à la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

« Ligne 19 » est un film-documentaire à voir absolument parce qu’il relate un pan de l’histoire de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire à moins de 9 mois de la présidentielle de 2020. Ce film se distingue par une esthétique du jeu d’acteur dans le rendu de l’histoire.

Ligne19



Construit autour de plusieurs scènes et histoires agrémentées d’un certain nombre de clichés que les ivoiriens ont vécu, lors de la crise postélectorale les différents personnages principaux auront un destin commun. Celui de se retrouver tous à emprunter « La ligne 19 ». Il s’agit là d’un bon film bien monté qu’on regarde s’en ennuyer.

Il faut souligner que la femme du chauffeur de bus, M. Assémien Kacou Pierre et celle de la femme de Ahmed Souané (acteur) ont pris part à cette séance projection à côté des acteurs du film, Serge Calendrier, Esther Uha, George Taï Benson, Roger Pegard, Awa Koné... sont les comédiens.

LIGNE 19, à partir du 21 Février au Majestic Cinema

LIGNE 19, un film de Owell Brown. A partir du 21 février au Majestic Cinema. ---------------------- Août 2011, La guerre est finie depuis trois mois déjà, la vie reprend peu à peu son cours normal. Chacun avec son lot de souffrance essaie de se reconstruire au sortir de cette crise. Malheureusement, une tragédie vient à nouveau plonger le pays dans un drame. Ces vies et ces univers, si différents les uns des autres, étaient loin d'imaginer se croiser brutalement le matin du vendredi 05 Août 2011 sur le pont Félix Houphouët Boigny, à la faveur d’un accident du bus Ligne 19.

Posted by Majestic Cinema CI on Friday, January 31, 2020


PRESENTATION DU REALISATEUR

Owell BROWN est l’auteur de plusieurs Courts Métrages (Embrouilles de cités-Lunettes noires-Confidences sourdes...)

En 2007 sort a Abidjan son premier long métrage "NO WAY!" tourné a Paris avec dans le rôle principale le rappeur Passi.

En 2011 avec « LE MEC IDEAL » Owell Brown signe nouveaux long métrage. Il nous dépeint une vision romantique, urbaine et contemporaine, des relations hommes femmes... dans une Afrique en crise sociale ou désormais le matériel a pris la place des sentiments et de l’amour....

PALMARES

« Le Mec Idéal »,

- ETALON de Bronze au FESPACO 2011. Burkina Faso

- 1er Prix du Meilleur Film de Fiction au FESTICAB 2011. Burundi

- Meilleure Comédienne (Emma Lohoues) au Festival International du Film de Khouribga 2011 au Maroc

- Meilleur Comédien (Mike Danon) au Festival International du Film de Khouribga 2011 au Maroc.

Le 10 avril 2015 OWELL BROWN mets encore la barre haute avec le film BRAQUAGE A L'AFRICAINE, l'un des premiers blockbusters du cinéma ivoirien avec des comédiens comme Gohou Michel, Bohiri, Assirifix Armand, Isabelle Béké...

LIGNE 19, est son 4ème long métrage...

Le 19/02/20 à 19:37
modifié 19/02/20 à 19:37

LES + POPULAIRES

Coronavirus : Le centre de dépistage de Yopougon BAE bientôt disponible Covid-19: Sages-femmes et maïeuticiens demande la mise à disposition effective des équipements de protection individuels. Coronavirus : Port obligatoire du masque dans le Grand Abidjan