Vincent Toh Bi Irié (Préfet de région): "Pas Sérieux, 90% de faux appels aux pompiers d'Abidjan"

Vincent Irié Toh a fait un tour au Centre d'appels des Sapeurs-pompiers. (Dr)
Vincent Irié Toh a fait un tour au Centre d'appels des Sapeurs-pompiers. (Dr)
Vincent Irié Toh a fait un tour au Centre d'appels des Sapeurs-pompiers. (Dr)

Vincent Toh Bi Irié (Préfet de région): "Pas Sérieux, 90% de faux appels aux pompiers d'Abidjan"

Le 19/02/20 à 09:47
modifié 19/02/20 à 09:47
Au moins 90% des appels sur le numéro d’urgence des Pompiers Militaires d’Abidjan composés de faux appels, c’est à dire fausses alertes, plaisanteries ou jeux. C’est hallucinant.

J’en ai moi-même fait l’expérience à l’occasion de ma visite à leur base hier Mardi 18 Février 2020 où j’ai répondu à ces appels malveillants.

Ces appels indélicats empêchent les Pompiers de faire leur travail et de sauver les vies de personnes en détresse.

L’incivisme de certains Abidjanais n’a plus de limites.

Il faudra bien sévir, arrêter les auteurs de ces appels et les présenter au grand public. Nous le ferons incessamment.

Quelques exemples de ces appels inciviques :

1: ma puce est bloquée

2: que faites-vous? Causons un peu je m’ennuie

3: il y a un lion dans ma maison

4: au feu...au feu...(avec une adresse fictive)

5: bonjour les pompiers, je suis seule chez moi venez me rendre visite (jeune fille)

6: injures à profusion (imbécile, batard, ta mère c...)

7: je veux des biscuits ou bonbons (enfants)

8: appel suivi de musique de bars ou maquis et moqueries

9: appel de drague

10: appel pour accidents fictifs et rappel pour rigoler sur le canular.

VINCENT TOH BI IRIÉ,

Préfet Hors Grade,

Préfet de Région,

Préfet d’Abidjan


Le 19/02/20 à 09:47
modifié 19/02/20 à 09:47

LES + POPULAIRES

Solidarité/Coronavirus : Le point des dons réceptionnés par le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique à la date du 08 Avril 2020 Lutte contre le coronavirus/Soutien au pays Africains : La France lance, via l’Afd, l’initiative "Covid-19-Santé en commun" Lutte contre le Coronavirus : Le Conseil national des droits de l’homme se dote d’une cellule de veille