Coopération économique : Un groupe saoudien en prospection dans le secteur de l’hôtellerie

Daouda Diabaté a demandé à Khaled Al Bakri de se faire l’écho des potentialités de la Côte d’Ivoire auprès de ses homologues du secteur privé saoudien.
Daouda Diabaté a demandé à Khaled Al Bakri de se faire l’écho des potentialités de la Côte d’Ivoire auprès de ses homologues du secteur privé saoudien.
Daouda Diabaté a demandé à Khaled Al Bakri de se faire l’écho des potentialités de la Côte d’Ivoire auprès de ses homologues du secteur privé saoudien.

Coopération économique : Un groupe saoudien en prospection dans le secteur de l’hôtellerie

Le 18/02/20 à 17:48
modifié 18/02/20 à 17:48
Daouda Diabaté, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, a salué hier la volonté du groupe saoudien Manara Taba d’investir dans le domaine de l’hôtellerie en Côte d’Ivoire, notamment dans la construction d’infrastructures ou de leur exploitation. C’était au cours d’une audience dans les locaux du ministère des Affaires étrangères, au Plateau, à laquelle il a représenté le ministre Marcel Amon-Tanoh.

Daouda Diabaté a rassuré la délégation saoudienne de ce que la Côte d’Ivoire dispose d'atouts naturels favorables au développement d’investissements dans le secteur du tourisme, en général, et de l’hôtellerie en particulier. Il a également souligné les progrès importants enregistrés dans l’amélioration du climat des affaires depuis 2012, notamment en matière de protection des investissements et de fiscalité incitative.

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères a aussi informé la délégation saoudienne des énormes opportunités dans divers domaines dans le sens de la transformation structurelle de l’économie. Notamment les matières premières agricoles dont la transformation locale constitue l’un des axes prioritaires du plan national de développement (Pnd 2016-2020).

Daouda Diabaté n’a pas manqué d’évoquer les possibilités d’affaires dans les secteurs de l’énergie, de la santé, de l’éducation... Le diplomate a profité de l’occasion pour présenter les atouts infrastructurels de la Côte d’Ivoire et la volonté du pays de faire du secteur privé le moteur de son développement.

Un complexe hôtelier balnéaire en vue

Pour sa part, Khaled Al Bakri, président du conseil d’administration du groupe Manara Taba, a indiqué que le projet de complexe hôtelier balnéaire que l’entreprise souhaite réaliser en Côte d’Ivoire a déjà été présenté au Président de la République, Alassane Ouattara, lors de sa visite officielle en septembre dernier en Arabie saoudite.

« Le Président Ouattara nous a encouragé à venir travailler avec l’administration ivoirienne relativement à la mise en œuvre de ce projet. Par conséquent, nous attendons de pouvoir discuter des conditions et procéder à la prospection proprement dite », a-t-il déclaré. Il s’agit notamment d’un complexe d’au moins trois bâtiments principaux avec des chalets, des villas privées et un parcours de golf.

Khaled Al Bakri a aussi confié qu’en dehors du projet de construction hôtelière, son entreprise a décelé d’énormes possibilités de coopération dans d’autres domaines.

En outre, il a indiqué que cette mission de prospection est le fruit de la bonne collaboration avec les autorités ivoiriennes dans la gestion des pèlerins en terre sainte d’Islam. « Les Ivoiriens sont accueillants et la Côte d’Ivoire mérite des complexes luxueux et de grande capacité dans le style du projet que nous portons pour votre pays. C’est un projet qui créera au moins 1000 emplois directs », a-t-il souligné.

Le Pca de Manara Taba a aussi salué le fort engagement du consul général de Côte d’Ivoire à Djeddah, Soumaïla Bamba, dans le renforcement des relations économiques entre les deux pays.


Le 18/02/20 à 17:48
modifié 18/02/20 à 17:48

LES + POPULAIRES

Covid19: 384 cas confirmés, 48 guéris et 3 décès au 8 avril 2020 Lutte contre le Covid-19: Brassivoire apporte son soutien au Ministère du Commerce et de l’Industrie Covid-19 : La BAD crée un fonds doté de près de 6000 milliards de FCFA