Installation du nouveau chef baoulé Oualebo d’Agboville/Amedé Kouakou aux chefs: «Rétablissez la vérité»

Kouamé N'Guessan Denis (assis) est le nouveau chef des Baoulé Oualèbo d'Agboville. (DR)
Kouamé N'Guessan Denis (assis) est le nouveau chef des Baoulé Oualèbo d'Agboville. (DR)
Kouamé N'Guessan Denis (assis) est le nouveau chef des Baoulé Oualèbo d'Agboville. (DR)

Installation du nouveau chef baoulé Oualebo d’Agboville/Amedé Kouakou aux chefs: «Rétablissez la vérité»

Le 17/02/20 à 13:05
modifié 17/02/20 à 13:05
« Merci à la générosité du peuple abbey qui a accueilli sur ses terres de nombreuses populations. Le peuple baoulé en particulier a eu des terres ici et y vit en parfaite intelligence avec leurs hôtes. J’invite mes parents baoulé à continuer cette bonne collaboration avec les Abbey. Au nouveau chef Oualèbo installé, nous prions Dieu afin qu’il réussisse sa mission de préservation de la paix, de la cohésion sociale et du développement de notre cher pays. Pour les élections de 2020 qui approchent, il faut que le climat soit apaisé. Les chefs doivent œuvrer à rétablir la vérité. Le Président de la République abat un travail colossal pour le bonheur de tous et cela est visible ». Ces mots ont été prononcés par Amedé Kouakou, ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier qui parrainait la cérémonie d’installation du chef de la communauté baoulé Oualèbo d’Agboville. C’était le 15 février 2020.

« A mes parents Abbey, venez nous aider à souffler le feu servant à cuire le repas. Certains de vos fils y sont déjà. Vous n’avez pas le droit de suivre les oiseaux de mauvais augures qui annoncent le malheur. Je demande au maire de la commune d’Agboville de nous rejoindre aussi à souffler le feu servant à cuire le repas... », a-t-il ajouté.

Quant au nouveau chef nouvellement installé, Kouamé N’Guessan Denis, ancien laborantin à Cotivo, marié et père de huit (8) enfants, il mesure l’ampleur de sa tâche. « Je prends l’engagement d’œuvrer à préserver la paix, la cohésion sociale et à rétablir la vérité sur le travail que fait le Président de la République. Il est vrai que nous avons des inquiétudes sur les prochaines élections car nous ne voulons plus revivre ce qui s’est passé. Cependant, nous avons confiance au Président et nous allons jouer notre partition pour un climat apaisé. Nous lui serons reconnaissant au moment venu... », a-t-il indiqué. Précisons qu’il succède au chef Koffi Barthélémy décédé le 4 mars 2018.

Avant lui, le ministre Bandaman Maurice, patron de la cérémonie, a remercié les Abbey pour leur hospitalité avant de lancer cet appel. « Les élections approchent et on nous regarde. Il faut qu’on nous félicite ».

Pierre Dimba, président de la cérémonie, a affirmé qu’Agboville, ville-carrefour, est une force. « Notre union a formé de hauts cadres, que les jeunes nous prennent en exemple ».

Il faut rappeler que les Oualèbo viennent de Sakassou.

Infos : Une correspondance particulière


Le 17/02/20 à 13:05
modifié 17/02/20 à 13:05

LES + POPULAIRES

Coronavirus : Le centre de dépistage de Yopougon BAE bientôt disponible Covid-19: Sages-femmes et maïeuticiens demande la mise à disposition effective des équipements de protection individuels. Coronavirus : Port obligatoire du masque dans le Grand Abidjan