Football / ligue 1: L’Africa retrouve le sourire

Les Aiglons ont déjoué les pronostics samedi dernier face à l'Afad. (Dr)
Les Aiglons ont déjoué les pronostics samedi dernier face à l'Afad. (Dr)
Les Aiglons ont déjoué les pronostics samedi dernier face à l'Afad. (Dr)

Football / ligue 1: L’Africa retrouve le sourire

Le 17/02/20 à 07:44
modifié 17/02/20 à 07:44
L’Africa a réussi un grand coup samedi en disposant de l’Afad (3-1), en match comptant pour la 17e journée de la Ligue1. Nombreux sont pourtant ceux qui ne vendaient pas cher la peau d’Aka Séréphin et ses coéquipiers qui totalisaient, avant cette rencontre, une série de 5 matches sans victoire.

Mais face au 2e de la Ligue1 qui avait réussi une démonstration de force en s’imposant (6-1) contre Issia le week-end dernier, l’Africa a retrouvé sa détermination pour s’imposer. Ce sont pourtant les Académiciens du Plateau qui ont été les premiers à prendre la direction des opérations dans cette rencontre à la 21e grâce au Béninois Kabirou Koutché.

Une ouverture du score qui va fouetter l’orgueil des Aiglons qui ont rétabli la parité au score 7 mn après, par l’insaisissable Bahi Gbeuly (28e, 1-1), sur un travail préparatoire de Diallo Ousmane. Un équilibre au tableau d’affichage avant la pause qui met en confiance l’Africa qui revient de la période d’oxygénation avec beaucoup plus de détermination que son adversaire.

L’Afad fait valoir sa technicité, l’Africa impose de la rigueur dans les compartiments de l’équipe dans la deuxième partie de la rencontre plus ouverte. Au final, ce sont les Aiglons qui auront le dernier mot grâce à l’efficacité retrouvée de Zouzoua Pacôme.

L’ancien pensionnaire du Sporting club de Gagnoa prend ses responsabilités pour faire déjouer les Afadistes en réussissant un doublé (52e, 82e). Une victoire référence pour les Aiglons qui mettent fin à une série de cinq matches sans victoire après le succès de la 11e journée face à l’Asec (1-0).

Le choc psychologique recherché par les dirigeants en limogeant le Français Jean Christophe Gratecap a produit ses effets. Même si son successeur estime avoir poursuivi l’œuvre du technicien français. « J’ai été entraineur adjoint avec Jean Christophe Gratecap, il m’a laissé quelque chose quand même avant de partir. On s’est battu encore plus. J’ai dit aux joueurs que notre ambition est de se maintenir. Et cela, sans pression », a expliqué Lignon Nagueu, l’entraîneur de l’Africa.

Une victoire qui permet aux Aiglons de s’installer provisoirement à la 8e place du classement avec 23 pts. Une 17e articulation de la Ligue1 qui a compliqué les affaires du Wac, la lanterne rouge qui a enregistré sa 10e défaite de la saison contre l’Asi (0-2). Issia Wazi, lui, a par contre partagé les points avec Bassam (1-1).

Le 17/02/20 à 07:44
modifié 17/02/20 à 07:44

LES + POPULAIRES

Lutte contre la propagation du Covid-19 : La Lonaci désinfecte ses sites Fête de Pâques: La messe présidée par le cardinal sera retransmise en direct Covid19: 384 cas confirmés, 48 guéris et 3 décès au 8 avril 2020