Femme et développement durable : Blé Emilie lauréate de l’ « Africa green lady »

Le trio gagnant avec, au centre (mains croisées), Blé Emilie, lauréate de la Première édition de l’« Africa green lady » (DR).
Le trio gagnant avec, au centre (mains croisées), Blé Emilie, lauréate de la Première édition de l’« Africa green lady » (DR).
Le trio gagnant avec, au centre (mains croisées), Blé Emilie, lauréate de la Première édition de l’« Africa green lady » (DR).

Femme et développement durable : Blé Emilie lauréate de l’ « Africa green lady »

Le 16/02/20 à 19:39
modifié 16/02/20 à 19:39
Le rideau est tombé le 15 février, sur la première édition de la Nuit du développement durable dénommée "Africa green lady day ". Un concours réservé aux femmes, qui consiste à présenter des projets ayant un lien avec la problématique du changement climatique auquel est confronté la Côte d'Ivoire et le reste de l'Afrique.

Treize candidates étaient en lice pour cette édition qui s’est déroulée, à Azalaï Hôtel, à Marcory, dans un cadre superbement décoré aux couleurs de la nature. Après délibération des différents projets par les membres du jury, Blé Emilie, capitaine des Douanes, a raflé le premier prix avec 15,2 points sur 20 grâce à son projet « Mon arbre fruitier ».

Selon la lauréate de l'« Africa green lady », son projet est un geste écologique, social et économique. Il s’agit de procéder au planting d’arbres fruitiers, notamment la banane plantain et la papaye afin de contribuer, non seulement, à la reforestation, mais aussi de permettre à de nombreuses personnes d’avoir du travail en mettant à la disposition des populations des fruits pour leur alimentation.

Au nom de la ministre de l’Assainissement et de la salubrité, Anne Désirée Ouloto, présidente de cette édition, Saran Ouattara a salué l’initiative du comité d’organisation de solliciter la contribution des femmes dans la lutte contre le changement climatique à travers des projets.

A en croire, Mme Saran Ouattara, compte tenu des enjeux actuels, il est nécessaire d’appeler au soutien de tous et surtout de la femme qui est à la base de cette lutte au niveau mondial à l'image de Madame Gro Harlem Brundtland, ex-premier ministre de la Norvège qui a focalisé l’attention du monde entier sur le rôle clé des femmes comme moteurs du progrès et des changements durables.

En outre, elle a félicité toutes les candidates pour leurs projets novateurs avant d’apporter sa reconnaissance à Blé Emilie, la lauréate du jour.

Le patron de la cérémonie, Gustave Aboua, directeur général de l’Environnement et du développement durable, s’est dit heureux du choix porté sur sa personne pour cette première édition. Il a estimé qu’en tant que responsable au centre de la politique nationale sur la question, il est indispensable qu'il accompagne ce genre d’initiative.

Par ailleurs, il a souligné que tous les projets présentés s’inscrivent dans la droite ligne de la batterie d’actions que le gouvernement entend déployer sur cette question. C’est pourquoi, il croit à leurs impacts sur l’environnement et les populations pour une Côte d’Ivoire préservée de tous les risques liés aux catastrophes naturelles.

Pour cette édition, N’Guessan Akissi (14,4/20) avec le projet « Un monde durable pour des enfants éco citoyens » et Adou Nathalie (13,9) avec celui de « la revalorisation des pneus usés », ont occupé respectivement la deuxième et la troisième place.


Le 16/02/20 à 19:39
modifié 16/02/20 à 19:39

LES + POPULAIRES

Crise sanitaire: Crise sanitaire: Voici la différence entre le Rhume, la Grippe et le Coronavirus Coronavirus/Couvre-feu : Trois corps enlevés et 16 personnes interpellées dans la nuit de samedi à Dimanche Crise sanitaire : Voici les numéros utiles pendant le couvre-feu et suspiscion de symptômes…