"Coupé décalé": Erickson le Zoulu, une grande voix s’est éteinte à jamais

ERICKSON LE ZOULOU
ERICKSON LE ZOULOU
ERICKSON LE ZOULOU

"Coupé décalé": Erickson le Zoulu, une grande voix s’est éteinte à jamais

«Erickson le Zoulou est entre la vie et la mort». Cette annonce qui avait envahi la toile, le soir du 15 février, a hélas été confirmée. Pire, dans la nuit du 15 au 16 février, Erickson le Zoulou a poussé son dernier souffle en France. L'artiste, d'origine congolaise, souffrirait de cirrhose de foie et d'hépatite B. Suite à une grave crise, il avait été conduit d’urgence à l’hôpital où il a été plongé dans le coma avant de succomber à l'hôpital de Créteil, dans le sud-est de Paris. Le décès du disc-jockey jette ainsi l'émoi et la tristesse en Côte d'Ivoire où, par ses belles mélodies et sa puissante voix, il a fait bouger toute une jeunesse et de nombreux mélomanes avant de s’installer définitivement en France en 2010. Bosiki Eric, à l'état civil, fait très tôt connaissance avec la musique au Congo. Dès l'âge de neuf ans, le jeune Eric se met à chanter avec sa mère à l'église. Devenu grand, le fils du Congo prend la direction de la Côte d'Ivoire et atterrit à Abidjan. C'est la commune chaude de Yopougon qui l'accueille. À cette époque, la célèbre Rue princesse fait le bonheur des Ivoiriens et particulièrement des Abidjanais. Bosiki Eric intègre le milieu des disc-jockeys. Doté d'une belle et puissance voix, il se distingue très rapidement dans le monde de la nuit. Au Roland Garros, un maquis de renom où il officie sous le pseudonyme d’Erickson le Zoulou, il s’impose aux noceurs. C’est en 2003, à la faveur de la montée du mouvement coupé décalé, qu’Erickson le Zoulou fait officiellement son entrée sur la scène musicale ivoirienne avec un album de belle facture. Le titre ‘’Suzanna’’ fait le tour des points show du pays et même au-delà des frontières ivoiriennes. Quatre ans plus tard, le Zoulou du coupé décalé confirme tout le bien qu'on pense de lui avec l’album ‘’Gloire’’, qui lui ouvre les portes de l’Europe et lui donne sa vraie dimension d’artiste chanteur qui s’impose et crée la différence avec ses collègues du mouvement qui, eux, étaient portés sur les mix et l’ambiance ‘’attalakutiste’’. C’est après la sortie de son album ‘’La main de Dieu’’ (2008), qu'Erickson le Zoulou décide de s'installer en France et devient de moins en moins visible sur la scène musicale ivoirienne. Il effectue un bref retour en Côte d'Ivoire en 2018 pour annoncer la célébration de ses 20 ans de carrière. Hélas, l’artiste désigné meilleur interprète masculin de l’année au ‘’RTI Music Awards’’ (2006) ne pourra pas offrir cette grande fête à ses fans. Il part dans la fleur de l’âge (42 ans) laissant derrière lui 4 enfants et une épouse inconsolables. Les albums ‘’Ouragan’’, ‘’Suzanna’’, ‘’Gloire’’, ‘’Nouvelle Génération’’, ‘’La main de Dieu’’ et les tubes «Bongo», «Suzana», ‘’Je ne suis rien’’, ‘’La Galère’’, continueront encore pendant longtemps de faire danser les mélomanes. Erickson le Zoulou, à travers sa voix suave et les thèmes tels la tolérance, l’amour, l’humilité, aura incontestablement contribué au succès du mouvement coupé décalé qui, aujourd’hui, traverse les frontières du continent africain. Adieu l’artiste !

LES + POPULAIRES

Coronavirus : Le centre de dépistage de Yopougon BAE bientôt disponible Covid-19: Sages-femmes et maïeuticiens demande la mise à disposition effective des équipements de protection individuels. Coronavirus : Port obligatoire du masque dans le Grand Abidjan