Songon: Vincent Toh Bi Irié touche du doigt les réalités des populations






Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié (à gauche de Beugré Mambé en pagne), visite les réalisations de Songon.
Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié (à gauche de Beugré Mambé en pagne), visite les réalisations de Songon.
Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié (à gauche de Beugré Mambé en pagne), visite les réalisations de Songon.

Songon: Vincent Toh Bi Irié touche du doigt les réalités des populations

Le 16/02/20 à 08:57
modifié 16/02/20 à 08:57
Le gouverneur du district autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, a reçu, le 12 février dernier, à Songon Abiaté 2, le préfet de région d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié. L’autorité administrative effectuait une visite dans cinq villages de Songon, à savoir : Songon Dagbé, Songon Té, Songon Agban, Songon M’Braté et Songon Abiaté. Objectif : sensibiliser les populations à mettre fin aux conflits qui minent la chefferie dans les villages atchan et akyé.

Partout où il est passé, Vincent Toh Bi dit avoir profité de cette visite pour toucher du doigt les réalités des populations en matière de développement. « Il est mieux de venir parler aux villageois, de se rendre compte des réalités, de toucher du doigt leur vécu quotidien, de voir les problèmes de santé, d’éducation, d’infrastructures, culturels », a-t-il dit. Et d’ajouter : « J’ai également parlé des conflits parce que dans toute société, il y en a », faisant allusion à ceux liés à la succession qui sont récurrents.

Le préfet d’Abidjan a aussi félicité Beugré Mambé pour son implication dans la résolution des crises liées à la succession dans les villages atchan et akyé. Il a aussi et surtout été marqué par les nombreuses réalisations effectuées par le Chef de l’État, Alassane Ouattara, par le biais du district autonome d’Abidjan, dans la sous-préfecture de Songon. Il l’a souligné lors de cette visite à Abiaté 2, village natal de Robert Beugré Mambé.

« Nous avons trouvé des chantiers dans tous les villages que nous avons visités. Des routes, des écoles, des centres de santé. On a vu l’effectivité du développement qu’attendaient les villageois », s’est-il réjoui. Avant de saluer la réalisation de ces travaux lourds qui ont un impact positif direct sur la vie des populations. « Nous sommes venus dire merci au gouverneur pour toutes ces réalisations. Mais également pour son engagement dans le suivi du développement, des actions culturelles, ... », a-t-il souligné.

Le gouverneur Mambé a annoncé qu’il n’entendait pas s’arrêter aux travaux réalisés, notamment, le bitumage de toutes les voies d’accès des villages atchan et akyé, la dotation d’usines d’attiéké aux femmes des différents villages, la réalisation des projets des jeunes et des femmes. Aussi a-t-il annoncé, pour l’année en cours, la réhabilitation de plusieurs écoles primaires, la construction de nouvelles salles de classe ainsi qu’un lycée mixte avec internat. En ce qui concerne la santé, il faut noter la construction de centres de santé avec logements d’infirmiers et de sages-femmes.

Rappelons que le «Programme de désenclavement des villages atchan et akyé du district autonome d’Abidjan» a été lancé en 2014. Il compte plusieurs volets : bitumage de 150 km de voie dans les sous-préfectures de Songon, Anyama et Bingerville, adduction en eau potable, électrification, construction d’infrastructures de drainage et d’assainissement.

A Songon, des investissements de près de 25,2 milliards sont en cours de finalisation.

(Source : Sercom du District autonome d’Abidjan)

Le 16/02/20 à 08:57
modifié 16/02/20 à 08:57

LES + POPULAIRES

Coronavirus : Le centre de dépistage de Yopougon BAE bientôt disponible Covid-19: Sages-femmes et maïeuticiens demande la mise à disposition effective des équipements de protection individuels. Coronavirus : Port obligatoire du masque dans le Grand Abidjan