Diplomatie: Le consulat général de la Côte d’Ivoire à Lyon officiellement ouvert lundi

consult 3.(DR)
consult 3.(DR)
consult 3.(DR)

Diplomatie: Le consulat général de la Côte d’Ivoire à Lyon officiellement ouvert lundi

Le 12/02/20 à 08:31
modifié 12/02/20 à 08:31
La communauté ivoirienne vivant à Lyon et ses environs attendait cet événement. C’est chose faite. Elle n’aura plus à parcourir des kilomètres pour se faire établir un document administratif. Le Consulat général de Côte d’Ivoire à Lyon a été officiellement inauguré lundi. C’est tout à l’honneur de Lambert Aka Ezoa, le tout premier Consul général de Côte d’Ivoire à Lyon qui y a pris fonction depuis le 1er juillet 2019. « Le Consulat général de Côte d’Ivoire à Lyon est né de la vision du Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM Alassane Ouattara, de rapprocher l’administration ivoirienne des Ivoiriens de la diaspora partout où ils se trouvent, ainsi que des amis de la Côte d’Ivoire, usagers des services publics extérieurs ivoiriens », a expliqué le diplomate ivoirien, dans son discours dont une copie a été transmise à Fraternité Matin. Se félicitant que ce Consulat général est le premier Consulat général de Côte d’Ivoire en France. Le choix de la ville de Lyon, deuxième ville économique de France, selon lui, répond aux besoinx de satisfaire les attentes de la communauté ivoirienne vivant dans la circonscription consulaire et de renforcer les liens économiques entre la Côte d’Ivoire, Lyon et les régions de la circonscription consulaire du Consulat général, eu égard à leurs nombreux atouts industriels et économiques qui en font un pôle économique renommé, dynamique et attractif. « C’est donc à raison que les autorités ivoiriennes ont décidé d’en faire le point d’ancrage d’une coopération décentralisée et mutuellement bénéfique », a ajouté Lambert Aka Ezoa.

Le Consulat général de la Côte d’Ivoire à Lyon a une double mission. La première vise à rapprocher la diaspora de leur pays, vu les nombreuses demandes de passeport biométrique. A ce niveau, le Consul général dénombre environ 5000 Ivoiriens à Lyon et sa région et plus de 13000 dans sa zone d’intervention couvrant 5 régions :13 régions métropolitaines, 43 départements. La deuxième mission a un volet beaucoup plus économique. Il s’agira pour la représentation consulaire de mobiliser de petites et moyennes entreprises françaises et de les mettre en contact avec des opérateurs ivoiriens en vue d’éventuels investissements en Côte d’Ivoire. Parce qu’en fait, dans l’ordre protocolaire, le consulat général ne s’occupe que des petites et moyennes entreprises, des artisans qui veulent s’installer en Côte d’Ivoire et l’ambassade gère la macro-économique. « Dans ce contexte, le Consulat général de la République de Côte d’Ivoire à Lyon est appelé, au-delà de ses missions traditionnelles, à être le maillon fort d’un partenariat novateur axé, dans le cadre de la coopération décentralisée, sur l’éducation, la formation, la culture, la science, la technologie, le sport, les échanges commerciaux et les investissements qui doivent être adaptés aux besoins des populations et aux attentes des investisseurs de nos deux pays », soutient Lambert Aka Ezoa. C’est pourquoi, il a traduit toute sa reconnaissance et sa gratitude aux autorités françaises et à toutes les personnes qui ont contribué à l’ouverture du Consulat général de Côte d’Ivoire à Lyon dont Gérard Collomb, maire de Lyon, à S.E.M. Charles Gomis, ambassadeur de Côte d’Ivoire en France et à Roux Dechavanne, précédemment Consul Honoraire de Côte d’Ivoire à Lyon, pour son engagement de tous les instants en faveur de la Côte d’Ivoire et pour sa sollicitude constante à l’égard de la communauté ivoirienne, de même que pour sa contribution à la promotion économique de la Côte d’Ivoire dans la région et au développement des relations économiques entre la région et la Côte d’Ivoire.

(Info : Consulat général)

Le 12/02/20 à 08:31
modifié 12/02/20 à 08:31

LES + POPULAIRES

Armée nationale / Sortie de promotion; L’armée se renforce de 139 sous-officiers sortis de l’Ensoa Concours de Cafop : Les années de formation passent à 3 ans Lutte contre le Covid-19: 69 individus de diverses nationalités refoulés à Yendéré, frontière Côte d’Ivoire-Burkina