Touba: Les communautés rurales sensibilisées à la prévention des dangers des feux de brousse

Les populations sensibilisées aux dangers des feux de brousse.(DR)
Les populations sensibilisées aux dangers des feux de brousse.(DR)
Les populations sensibilisées aux dangers des feux de brousse.(DR)

Touba: Les communautés rurales sensibilisées à la prévention des dangers des feux de brousse

Le 07/02/20 à 20:00
modifié 07/02/20 à 20:00
« 7,5 hectares de cultures calcinés dont 6 d’anacarde ». Tel est bilan des dégâts causés par les feux de brousse en 2019, dans le milieu rural à Touba, selon le lieutenant Zadi Pascal, chef du cantonnement des Eaux et Forêts. C’est pour éviter cette année un désastre similaire que les communautés issues des 46 villages de la sous-préfecture de Touba ont été conviées à une rencontre, mercredi dernier, sous la présidence de Savadogo Adama, sous-préfet central de la localité. Objectifs : sensibiliser les participants aux dangers des feux de brousse et faire connaître les actions à mener pour la préservation du couvert végétal.
Le lieutenant Zadi Pascal, principal orateur, a, d’entrée, présenté les causes principales des feux de brousse, notamment : l’abandon des mégots de cigarette aux abords de routes, le feu mis aux champs, les feux de défrichement non maîtrisés et les feux criminels.

En guise de message de prévention pour la campagne 2020, l’officier recommande « la création autour des parcelles de pare-feux dépourvus de débris de 30 mètres de largeur, l’arrêt de la chasse utilisant le feu à l’effet de débusquer le gibier, la dénonciation des pyromanes pour qu’ils répondent de leurs actes devant les juridictions ».

Dans le même élan, le sergent Koné Tiabaka Karim du Centre de protection civile de Touba a axé son propos sur les bonnes attitudes à développer en présence du feu. Il a conseillé la sérénité et des techniques du « contre-feu » : éteindre le feu par le feu ou en utilisant le sable, par exemple.

Le sous-préfet central a exhorté les chefs de village à relayer toutes ces informations auprès des populations afin que tout le monde soit au même niveau d’information. Au terme de la rencontre, l’arrêté sous-préfectoral créant les comités villageois de lutte contre les feux de brousse et précisant les postes à pourvoir pour son bon fonctionnement a été remis à chaque participant.

Le 07/02/20 à 20:00
modifié 07/02/20 à 20:00

LES + POPULAIRES

Covid19 : 2 nouveaux cas à l’intérieur du pays ce vendredi ( Bouaké et Soubré) sur les 218 cas confirmés en Côte d'Ivoire Lutte contre Coronavirus : Les véhicules de transport en commun avec sticker conseillés Général Apalo: « La Gendarmerie n'a enregistré aucun cas de Covid-19 en son sein, à ce jour »