Littérature/Dédicace: Paul Derreumaux décrit l’Afrique entre ‘’Ombres et lumières’’

Paul Derreumaux, auteur de ''Ombres et lumières d'Afrique''. (DR)
Paul Derreumaux, auteur de ''Ombres et lumières d'Afrique''. (DR)
Paul Derreumaux, auteur de ''Ombres et lumières d'Afrique''. (DR)

Littérature/Dédicace: Paul Derreumaux décrit l’Afrique entre ‘’Ombres et lumières’’

Le 05/02/20 à 17:24
modifié 05/02/20 à 17:24
Ancien président exécutif de la Bank Of Africa, Paul Derreumaux est l’auteur de ‘’Ombres et lumières d’Afrique’’ Tome 1 et 2. Le week-end dernier, à la Fnac Cap Sud de Marcory, il a procédé à la dédicace de ses deux ouvrages sortis respectivement mi 2016 et en 2019 aux éditions Nei-Ceda.

« ‘’Ombres et lumières d’Afrique’’, ce sont des livres de chroniques que j’ai écrit au fur à mesure en fonction des sujets d’actualités qui m’intéresse et que j’essaie d’analyser, d’en comprendre et expliquer les causes, les mécanismes et les conséquences », a expliqué l’auteur qui, dans la réalisation des deux tomes, a abordé 4 principaux thèmes, notamment les systèmes financiers sub-sahariens, les économies africaines, le positionnement de l’Afrique dans le monde et les questions de société et enfin un thème baptisé coup de cœur consacré à des personnalités très attachantes avec lesquelles il a partagé son intimité.

« Ce qui est intéressant dans ces deux livres, c’est que le contexte en Afrique a beaucoup changé pendant ces deux périodes de parution. Les premières chroniques du tome 1, concernent la période 2013-2016. C’était une période favorable pour l’Afrique. On est en plein afro optimisme, tous les pays parlent d’émergence et le monde regarde l’Afrique comme le nouvel eldorado. Et puis à partir de 2016, il y a un changement assez brutal qui se manifeste avec un fort ralentissement de la croissance économique, la montée de nouveaux péril sur le continent notamment l’insécurité, l'arrêt donc de l’intérêt des grands pays pour l’Afrique qui perd, par la même occasion, confiance en elle-même. Une période difficile que j’ai appelé les ‘’Temps d’incertitudes’’ d’où le sous-titre du Tome 2. Il apparaît certes beaucoup d’ombres dans ces chroniques, mais en même temps, elles peuvent être interprétées comme des lumières qui nous invitent, en un certain nombre de points, à continuer à nous battre pour sortir des incertitudes », a présenté Paul Derreumaux.

Actualité oblige, l’auteur a également donné son avis sur la volonté des pays africains de se départir du F Cfa. Pour lui, l’essentiel ne réside pas au passage du F Cfa à l’Eco. L’élément fondamental, dira-t-il, « c’est l’économie réelle mais aussi la bonne gouvernance qui permet d’avoir la vision adéquate qui conditionne la mise en œuvre de stratégies de développement efficaces et la capacité des économies de la zone de l’Uemoa ou Cedeao à fonctionner et être géré sans la France ».

Au total, Paul Derreumaux propose « deux ouvrages réalistes qui ne camouflent pas la vérité, qui parlent des difficultés quand elles existent et des choses possibles quand elles sont là », a-t-il conclu.

Serges N'guessant


Le 05/02/20 à 17:24
modifié 05/02/20 à 17:24

LES + POPULAIRES

Covid19: Marcory est désormais la commune la plus infectée COVID-19/Grand Abidjan : Le commissaire Charlemagne Bleu exhorte les populations à emprunter les voies officielles de sortie et d’accès Coronavirus : Les ministères de la Santé et de la Recherche scientifique équipés en matériels informatiques