Diocèse Uni de l'Eglise du Christianisme Céleste de Côte d'Ivoire: Révérend Ackah Kouamé Justin, président par acclamation

Révérend Ackah Kouamé Justin : "plus nous sommes regroupés, plus nous sommes forts".(DR)
Révérend Ackah Kouamé Justin : "plus nous sommes regroupés, plus nous sommes forts".(DR)
Révérend Ackah Kouamé Justin : "plus nous sommes regroupés, plus nous sommes forts".(DR)

Diocèse Uni de l'Eglise du Christianisme Céleste de Côte d'Ivoire: Révérend Ackah Kouamé Justin, président par acclamation

Le 04/02/20 à 12:12
modifié 04/02/20 à 12:12








Rassembler les paroisses de l’Église du christianisme céleste en Côte d’Ivoire qui partagent sa vision d’unité, de développement et de solidarité ; amener celles qui persistent dans la division à s’inscrire dans la réunification de sorte à aboutir, à terme, à une seule Église du christianisme céleste unie en Côte d’Ivoire. Ce sont, entre autres, les objectifs qui ont poussé trois tendances de l’Église sur six à se mettre ensemble pour créer un diocèse. «L’église du christianisme céleste diocèse uni de Côte d’Ivoire» est sa dénomination.

C’est la paroisse St Emmanuel de Yopougon Port-Bouët II qui a servi de cadre, le samedi 1er février 2020, à l’assemblée générale constitutive qui a abouti à l’élection de son président qui répond au nom de Révérend Ackah Kouamé Justin.Il est également le Président du conseil d’administration (Pca) de ce nouveau diocèse. Élu par acclamation, il a dit axer son mandat de 5 ans renouvelable une fois sur « le développement de l’Église à travers le rassemblement de tous les fils de la même maison ».

Selon lui, l’Église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire (Ecc-ci) est divisée et cela n’honore pas la maison de Dieu. « L’Église est divisée en plusieurs tendances. Aujourd’hui, trois groupes s’unissent avec plus de 400 paroisses. Avec cette union, les choses vont évoluer sur le terrain », a-t-il affirmé avec l’espoir que les trois autres tendances restantes les rejoindront pour une véritable unicité dans l’Église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire. Avant de déplorer : « Certains responsables n’ont pas compris que l’église est une et indivisible. Il faut mettre nos ego de côté pour aller ensemble parce que, plus nous sommes regroupés, plus nous sommes forts. Nous continuons de tendre la main. Les paroisses sont déterminées à évoluer ensemble. Nous ne parlons plus d’individus. Nous ne pouvons plus bâtir l’église autour d’un individu mais à partir du peuple de Dieu ».

Sur la question des priorités, il a cité quelques-unes qui se résument en une bonne organisation de l’église, de sorte qu’elle soit gérée de manière collégiale; le développement de l’église à travers la rénovation des temples, la construction de nouveaux temples, la réalisation de projets sociaux en fin d’année.Le supérieur Évangéliste Olatosho Mathiew Oshffa, représentant le pasteur mondial, Emmanuel Oshoffa, venu du Nigeria, siège de l’Église du christianisme, pour sa part, s’est félicité de cette union des « enfants de la même maison ».

L’homme de Dieu a, par ailleurs, annoncé que le pasteur mondial de l’Ecc est en prière pour le peuple de Côte d’Ivoire pour qu’il n’y ait plus de guerre dans le pays. Surtout en cette année électorale. « Je prie aussi afin que le diocèse uni de Côte d’Ivoire soit réellement un diocèse qui vient pour l’unité de cette église en Côte d’Ivoire », a-t-il assuré.

A la paroisse troupeau béni de Port-bouët où il était le dimanche 2 février, pour participer au culte d’action de grâce, le supérieur Évangéliste Olatosho a appelé les fidèles à défendre l’héritage laissé par Oshoffa. C’est-à-dire l’Eglise du christianisme céleste. Ce, dans l’unité, la paix et l’entente.

L’Alliance des paroisses pour l’unité de l’église céleste de Côte d’Ivoire (387 paroisses), le collectif des paroisses de l’ouest montagneux (112 paroisses) et la paroisse St Uriel de Marcory résidentiel (une dizaine de paroisses), sont les trois groupes qui se sont unis pour la création du diocèse. Le troisième diocèse de l’Ecc-Ci, après ceux d’Ediémou Blin Jacob et de Kanon Luc. Le Pca du diocèse uni, Ackah Kouamé Justin est issu de l’Alliance des paroisses pour l’unité de l’église céleste de Côte d’Ivoire.

A noter que l’Ecc a été introduit en Côte d’Ivoire en 1958 après sa création au Nigeria en 1947.


Le 04/02/20 à 12:12
modifié 04/02/20 à 12:12

LES + POPULAIRES

Covid19: 384 cas confirmés, 48 guéris et 3 décès au 8 avril 2020 Lutte contre le Covid-19: Brassivoire apporte son soutien au Ministère du Commerce et de l’Industrie Covid-19 : La BAD crée un fonds doté de près de 6000 milliards de FCFA