Ouangolodougou : Des chercheurs veulent restaurer le peuplement du karité

Les participants à l'atelier de restitution des résultats du FCIAD. (AIP)
Les participants à l'atelier de restitution des résultats du FCIAD. (AIP)
Les participants à l'atelier de restitution des résultats du FCIAD. (AIP)

Ouangolodougou : Des chercheurs veulent restaurer le peuplement du karité

Par (AIP)
Le 01/02/20 à 17:06
modifié 01/02/20 à 17:06
Une équipe de chercheurs de l’Université Péléforo Gon de Korhogo veut restaurer le peuplement du karité et améliorer la qualité des produits dérivés de cette plante à Ouangolodougou à travers un projet dénommé Fonds Compétitif pour l’innovation Agricole Durable (FCIAD).

Ces chercheurs conduits par le Professeurs Diarrassouba Nafan, enseignant chercheur dans ladite Université, ont présenté les résultats du projet aux autorités administratives, aux acteurs de la filière karité, aux producteurs, aux organisations des femmes productrices de beurre de karité ainsi qu’aux commerçants d’amandes et de beurre de karité, mercredi.

Conduit depuis le 12 février 2018 dans les régions de la Bagoué et du Tchologo, ce projet qui a généré d’importants résultats au bénéfice des populations rurales, selon le Professeur Diarrassouba Nafan, directeur du projet.

Ce projet « vise à accroître de manière durable l’accès des producteurs et des femmes aux produits du karité en leur offrant des moyens techniques de conserver et de restaurer les peuplements par la Régénération Naturelle Assistée (RNA) associée à la technique de compostage en fosses pour la fumure des jeunes karités assistés et la production de plants greffés performants de karité en pépinière ».

Suite à l’état actuel de dégradation des parcs à karité constaté en Côte d’Ivoire, ces innovations agricoles une fois adaptées vont permettre aux producteurs de restaurer les peuplements de karité afin d’accroître, plus tard, le rendement en noix de karité dans les champs et aussi de fournir du matériel végétal greffé haut producteur aux paysans afin de réaliser désormais de véritables plantations de karité en Côte d’Ivoire, explique-t-on.


Par (AIP)
Le 01/02/20 à 17:06
modifié 01/02/20 à 17:06

LES + POPULAIRES

Coopération militaire : La France affecte un nouvel attaché de sécurité intérieure en Côte d’Ivoire Explosion de gaz : 9 personnes brûlées dont des cas graves Formation médicale continue : Bientôt un organe national de régulation dédié