Renforcement des capacités de la police nationale : Le PNUD et la JICA renouvellent leur engagement

Fujino Kojiro (à gauche) et Jonas Mfouotie (à droite) renforçant le partenariat. (AIP)
Fujino Kojiro (à gauche) et Jonas Mfouotie (à droite) renforçant le partenariat. (AIP)
Fujino Kojiro (à gauche) et Jonas Mfouotie (à droite) renforçant le partenariat. (AIP)

Renforcement des capacités de la police nationale : Le PNUD et la JICA renouvellent leur engagement

Le 31/01/20 à 17:09
modifié 31/01/20 à 17:09
La 3e phase du Projet Jica-Pnud a été signée, jeudi, au cabinet du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, à Abidjan-Plateau.
Le Programme des nations unies pour le développement (Pnud) et la Coopération japonaise (Jica) envisagent de rendre plus performante la police nationale. Ce, afin de parvenir à un alignement aux standards internationaux.

Pour ce faire, le jeudi 30 janvier 2020, les deux partenaires ont renouvelé leur engagement pour la 3e phase du projet de renforcement des capacités opérationnelles de la police ivoirienne. C’était dans les locaux du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, au Plateau. Ce projet qui a une durée de quatre (4) ans, est financé à hauteur de 3 millions 100 mille dollars, soit 1 milliard 7 millions de FCfa.

A l’occasion de cette rencontre, le Représentant résident du Pnud, Jonas Mfouotie, a dit sa satisfaction pour ce partenariat entre son institution, la Jica et le gouvernement ivoirien. « Ce partenariat entre la Jica, le Pnud et l’Etat de Côte d’Ivoire témoigne de notre détermination commune pour le développement des ressources humaines et un service de qualité. Qui garantira les libertés publiques, la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire », a-t-il rassuré.

Jonas Mfouotie a également rappelé que ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la consolidation de la paix à travers un processus qui a pris forme depuis la fin de la crise post-électorale qui a secoué la Côte d’Ivoire.

« Le premier programme a été mis en place depuis fin 2013 par la Mission de paix de l’Onu, le Pnud et la Jica. A cette époque, il était question de mettre à niveau l’ensemble des fonctionnaires de police dont la formation a été interrompue durant la période de crise. De cette première initiative, nous sommes passés à une deuxième en 2016 qui a jeté les bases d’une stratégie de formation continue pilotée par la police nationale, favorisant sa dotation en moyens logistiques. La troisième phase du projet est celle d’aujourd’hui. Elle vise à intégrer la formation continue dans le cursus de progression du policier ivoirien afin d’être en phase avec les normes des standards internationaux. Elle revêt un caractère particulier en raison du processus électoral en cours où le rôle de la police est déterminant afin de garantir un climat propice », a-t-il précisé.

En termes d’acquis, le Représentant de la Jica, Fujino Kojiro, a rappelé, entre autres, une formation de 4399 policiers, la construction de huit (8) centres de formation dans le cadre du perfectionnement de l’Ecole nationale de police.

Le directeur de cabinet du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Benjamin Effoli, a, au nom du ministre de tutelle, Vagondo Diomandé, traduit la gratitude du gouvernement ivoirien aux partenaires pour cet acte. Avant d’inviter les policiers à faire bon usage desdits acquis.


Le 31/01/20 à 17:09
modifié 31/01/20 à 17:09

LES + POPULAIRES

Covid19 : 2 nouveaux cas à l’intérieur du pays ce vendredi ( Bouaké et Soubré) sur les 218 cas confirmés en Côte d'Ivoire Lutte contre Coronavirus : Les véhicules de transport en commun avec sticker conseillés Général Apalo: « La Gendarmerie n'a enregistré aucun cas de Covid-19 en son sein, à ce jour »