Salon international du café : La première édition lancée

Une vue de la table de séance, M. Franck Mohamed Kessé, président du comité d'organisation (à droite et Dié Kacou, secrétaire général du salon (à gauche). (Francis Kouamé)
Une vue de la table de séance, M. Franck Mohamed Kessé, président du comité d'organisation (à droite et Dié Kacou, secrétaire général du salon (à gauche). (Francis Kouamé)
Une vue de la table de séance, M. Franck Mohamed Kessé, président du comité d'organisation (à droite et Dié Kacou, secrétaire général du salon (à gauche). (Francis Kouamé)

Salon international du café : La première édition lancée

Le 31/01/20 à 10:05
modifié 31/01/20 à 10:05
« Enjeux et opportunités de la production et la consommation du café durable ». C’est le thème de la première édition du Salon international du café (Sicafé 2020) dont le lancement a eu lieu, le jeudi 30 janvier 2020, dans un hôtel à Abidjan-Marcory.

Ce salon prévu pour se dérouler les 16, 17 et 18 avril 2020, à la Caistab vise à promouvoir le café et ses acteurs aussi bien en Côte d’Ivoire que dans la sous-région. A en croire le président du comité d’organisation, Franck Mohamed Kessé, le Sicafé est une plateforme d’échanges d’opportunités et de réflexion aux problématiques liées de la filière. « Il s’agit de contribuer au développement de toute la chaîne de valeur du café, depuis les plantations jusqu’à la tasse. Et surtout pour débattre des questions relatives au secteur, tout en faisant découvrir le monde du café de la plantation à la consommation et le processus de la torréfaction », a-t-il souligné.

Poursuivant, il a expliqué que la Côte d’Ivoire, 2è producteur africain de café, veut suivre l’exemple de l’Ethiopie en consommant 60% de sa production. Ce salon, dira-t-il, vient en quelque sorte corriger une injustice, car le café n’a jusque-là pas bénéficié de salon en tant que tel, contrairement aux autres produits agricoles tel que le cacao.

A ce rendez-vous, plusieurs sous-thèmes seront traités entre autres, « l’opportunité de marché pour le café durable », « la prise en compte des aspects sociaux et environnementaux dans la filière café ». Mais aussi « l’accès au financement » et « le renforcement des capacités des organisations des producteurs ».

Le secrétaire général du Salon, Jacques-Olivier Dié Kacou, a pour sa part relevé qu’outre la Côte d’ivoire, plusieurs pays producteurs et consommateurs de café sont conviés à cette rencontre. De même 30 exposants et 6000 participants sont attendus. Selon lui, Océane international, structure initiatrice du Sicafé, sera également présente du 22 février au 1er mars 2020, au salon de l’agriculture de Paris, une plate-forme regroupant 650 entreprises partenaires exposants en vue de donner une visibilité à ce salon

A noter que cette première édition sera meublée de conférences, panels, rencontres d’affaires et d’un concours du meilleur torréfacteur. Les participants sont entre autres, les institutions nationales et internationales, les producteurs, les établissements financiers : les exportateurs et les organismes de certification et de formation dans le domaine du café.

Le 31/01/20 à 10:05
modifié 31/01/20 à 10:05

LES + POPULAIRES

Lutte contre la Covid-19: La République de Corée fait don de 300 millions de FCfa de matériels à l’Inhp Lutte contre la Covid-19: La Lonaci offre plus de 117 millions de Fcfa de matériel de prise en charge Souleymane Traoré (Drh de Cfao Retail): "Nous nous félicitons de la reprise des concertations avec nos partenaires sociaux