Marché de l’emploi : Ramata Ly-Bakayoko veut la loi sur la parité entre homme et femme

Communion totale entre la ministre Bakayoko Ly Ramata et ses collaborateurs. (DR)
Communion totale entre la ministre Bakayoko Ly Ramata et ses collaborateurs. (DR)
Communion totale entre la ministre Bakayoko Ly Ramata et ses collaborateurs. (DR)

Marché de l’emploi : Ramata Ly-Bakayoko veut la loi sur la parité entre homme et femme

Le 28/01/20 à 17:59
modifié 28/01/20 à 17:59
La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Ramata Ly-Bakayoko a reçu les voeux de nouvel an, de ses collaborateurs, le 23 janvier, à la Bibliothèque nationale au Plateau.
Faire adopter la loi sur la promotion de la parité entre homme et femme sur le marché de l’emploi, tant au niveau des administrations publiques que privées. Ce défi, la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Ramata Ly-Bakayoko veut le relever au cours de l’année 2020.

Elle a rappelé cet engagement le 23 janvier, à la Bibliothèque nationale au Plateau, face à ses collaborateurs, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux. Malgré les avancées obtenues par le ministère, la ministre Ramata Ly-Bakayoko estime que plusieurs défis restent à relever. Il s’agit d’élaborer et faire valider le décret sur la représentativité des femmes dans les assemblées élues et les sensibiliser afin de susciter leurs candidatures aux différents scrutins.

Dans la même veine, la ministre entend développer la plateforme « e-femmes » pour permettre aux femmes d’avoir accès à l’information liée à la santé de la mère et de l’enfant, ainsi que les rouages du système bancaire. En plus de faciliter la mise en réseau des associations féminines et favoriser leur insertion socio-économique. La promotion et la protection des droits de l’enfant figurent en bonne place dans le plan d’action 2020.

Plus de 700 enfants en difficulté ou victimes de maltraitance seront pris en charge à travers des programmes de scolarisation ou d’apprentissage. 100 familles d’accueil seront identifiées et formées pour prêter main forte à la politique de resocialisation. L’autre grande innovation est l’organisation de la Journée des enfants de la rue (Jer).

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a saisi l’occasion pour saluer et féliciter ses collaborateurs pour le travail abattu en 2019, en espérant mieux en 2020.


Le 28/01/20 à 17:59
modifié 28/01/20 à 17:59

LES + POPULAIRES

Lutte contre le coronavirus : La viande de brousse toujours consommée à l'ouest Coronavirus: Pourquoi il faut respecter l’isolement d’Abidjan Lutte contre le coronavirus : Des chiens entraînés à détecter le virus pourraient être mis à contribution