Mali : L’ex-putschiste Amadou Sanogo remis en liberté provisoire

Le général Amadou Sanogo. (DR)
Le général Amadou Sanogo. (DR)
Le général Amadou Sanogo. (DR)

Mali : L’ex-putschiste Amadou Sanogo remis en liberté provisoire

Le 28/01/20 à 16:59
modifié 28/01/20 à 16:59
L’ex-putschiste Amadou Sanogo qui attend toujours son procès dans l'affaire dite des « bérets rouges » retrouvés dans un charnier près de Bamako en 2013, est remis en liberté provisoire ce mardi 28 janvier 2020.

Selon Rfi, la justice a accepté sa demande de liberté provisoire. Il devrait en principe pouvoir sortir de prison cette journée.

A en croire le média, en attendant le procès, Amadou Sanogo et ses quinze co-accusés sont donc remis en liberté. La décision a été prise par la Chambre d’accusation de la cour d’appel de Bamako.

La partie civile ne s’y est pas opposée ni le parquet, souligne le média français qui fait remarquer que c’est une décision de justice qui a probablement pour objectif aussi de contribuer à la paix sociale vu la situation difficile que traverse actuellement le Mali.

Pour rappel, en mars 2012, Amadou Sanogo est alors capitaine. Il est placé à la tête de l’État, par des sous-officiers, après un coup de force. Obligé de quitter rapidement la présidence de la République, il reste néanmoins l’homme fort du système.

Fin avril 2012, lors d’une tentative de contre coup d’État, une vingtaine de militaires parachutistes, appelés aussi « bérets rouges », sont arrêtés. On retrouve leurs corps dans une fosse commune en décembre 2013, près de Bamako. Le capitaine Sanogo, entre-temps bombardé général, est arrêté avec une quinzaine autres militaires et inculpés d’« assassinat » et de « complicité d’assassinat ».


Le 28/01/20 à 16:59
modifié 28/01/20 à 16:59

LES + POPULAIRES

Lutte contre le coronavirus : La viande de brousse toujours consommée à l'ouest Coronavirus: Pourquoi il faut respecter l’isolement d’Abidjan Lutte contre le coronavirus : Des chiens entraînés à détecter le virus pourraient être mis à contribution