Installation du Comité de développement local minier de Daapleu: Le sous-préfet prône la consolidation de la paix.

Des populations du canton Bougalou autour du sous-préfet. (DR)
Des populations du canton Bougalou autour du sous-préfet. (DR)
Des populations du canton Bougalou autour du sous-préfet. (DR)

Installation du Comité de développement local minier de Daapleu: Le sous-préfet prône la consolidation de la paix.

Le 23/01/20 à 00:00
modifié 23/01/20 à 00:00
Le Comité de développement local minier (Cdlm) de la mine d'or de Daapleu sera installé, demain, par le ministre des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi. Pour la réussite de cette cérémonie, le sous-préfet de Bloléquin, Gnahoua Dogo Alain Serge, a échangé, le mercredi dernier, au foyer des jeunes de Daapleu avec les populations du canton Bougalou pour le renforcement de la cohésion sociale entre Dan et Wê et la création d’un environnement apaisé pour réserver un accueil chaleureux au ministre. ''Cette rencontre a pour but d’intégrer toutes les couches de la population au renforcement de la cohésion sociale, la consolidation de la paix en vue d’instaurer un environnement apaisé avant, pendant et après la cérémonie d'installation du Cdlm de Daapleu'', a dit le sous-préfet de Bloléquin. Avant d'appeler les chefs traditionnels des 18 villages Dan bénéficiaires du Cdlm de Daapleu à tolérer la présence du village de Blolequin-village (seul village Wê dans le Cdlm).

Le sous-préfet a conseillé les populations Dan du canton Bougalou d'éviter de retarder le développement de leur localité qui bénéficiera de nombreux projets après l'installation du Cdlm. ''L'arrêté interministériel a déjà été pris. Je vous invite à le respecter. Personne ne viendra vous spolier des fonds du Cdlm. Il nous faut maintenant donner une chance à la réconciliation pour atteindre le développement'', a-t-il indiqué.

Le chef Daplé Félix a salué les efforts du sous-préfet pour restaurer la confiance entre Dan et Wê de l'Est du fleuve Cavally.

Le premier adjoint au maire de Bloléquin, Kahi Léopold, qui accompagnait le sous-préfet, a invité les Dan à se conformer aux dispositions de l'arrêté interministériel portant création du Cdlm de Daapleu. Il a ensuite souligné que les Dan et Wê sont appelés à vivre ensemble en dépit des difficultés passées. Il les a exhortés à plus de tolérance et d’engagement aux différentes actions entreprises dans le cadre du processus de paix et de réconciliation afin de favoriser la création d’un environnement social apaisé.

Le 23/01/20 à 00:00
modifié 23/01/20 à 00:00

LES + POPULAIRES

Lutte contre l’insalubrité : Sept organisations de la société civile récompensées Covid 19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes En mémoire aux victimes des crises survenues : La Côte d’Ivoire institue une « Journée nationale du pardon et du souvenir »