Médiation professionnelle : 8 nouvelles diplômées reçoivent leur parchemin

Les huit dames, formant la promotion Cheick Yacouba Sylla, autour des responsables de l’Ecole. (DR)
Les huit dames, formant la promotion Cheick Yacouba Sylla, autour des responsables de l’Ecole. (DR)
Les huit dames, formant la promotion Cheick Yacouba Sylla, autour des responsables de l’Ecole. (DR)

Médiation professionnelle : 8 nouvelles diplômées reçoivent leur parchemin

Le 23/01/20 à 17:05
modifié 23/01/20 à 17:05
Une cérémonie solennelle a été organisée ce jeudi, à l’hôtel Palm Club, à Cocody.
Elles constituent la 4e promotion de l’Ecole professionnelle de la médiation et de la négociation de Côte d’Ivoire, dénommée « promotion Cheick Yacouba Sylla ». Au nombre de huit, elles ont reçu ce jeudi 23 janvier, leur certificat après huit mois de formation.

La cérémonie de remise a eu lieu à l’hôtel Palm Club, en présence de plusieurs personnalités politiques, académiques, religieuses et coutumières. Au nombre desquelles, le Pr. Antoine Hauhouot-Asseypo, président de l'Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et des diasporas africaines (Ascad), par ailleurs président de la cérémonie; Jean Marc Yacé, maire de Cocody; Touré Faman, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, parrain de la promotion; Jean Louis Lascoux, président fondateur de cette école, très peu connue sous nos tropiques pour le moment. Mais aussi, la famille de Cheick Yacouba Sylla, venue en grand nombre.

Au cours de la cérémonie, Jean Louis Lascoux a indiqué que l’Ecole professionnelle de la médiation et de la négociation de Côte d’Ivoire a été créée en 2001. « Le médiateur professionnel s’intéresse aux relations interpersonnelles. Il y a plusieurs types de médiateurs. La spécificité de la médiation professionnelle, c’est qu’elle ne fait pas de rappel à la loi ni à la morale. Elle est différente de la psychologie. Ici, on ne parle pas de gestion de conflits, mais plutôt de résolution de conflits. On recherche l’entente sociale. On cherche à faire en sorte que les personnes s’entendent plutôt que de respecter un contrat », a-t-il expliqué.

Dans le même sens, Yannick Dogo Kouassi, président de la Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation de Côte d’Ivoire, a précisé que les membres de cette 4e promotion ont été formés en Côte d’Ivoire. « Durant huit mois, les auditeurs se sont frottés aux techniques de règlement à l’amiable, de règlement pacifique de conflits. Les huit dames sont issues de différents corps de métier. »

Le Pr. Antoine Hauhouot-Asseypo s’est réjoui de la création de cette profession. Car, dira-t-il, les sociétés humaines seront de plus en plus conflictuelles dans le futur. Pour lui, les médiateurs professionnels pourront aider à mettre fin ou du moins, à réduire les conflits.

Le parrain de la promotion, Touré Faman, a, quant à lui, invité ses filleuls à tout mettre en œuvre pour marcher dans les pas de Cheick Yacouba Sylla. « Vous portez un nom si prestigieux. Cheick Yacouba Sylla était un homme d’une grande dimension spirituelle. Un esclave de Dieu. Un homme humble. Son projet de société, c’était la promotion de l’homme, de la paix, de l’entente. Vous devez être des acteurs de concrétisation de ce projet de société, cher à ce grand homme », a-t-il insisté. Avant d’ajouter : « Vous devez impacter la société pour lui donner un visage humain. Vous devez faire preuve de neutralité et d’impartialité dans l’exercice de votre profession. Soyez des médiateurs qui, par le dialogue, trouvent des terrains d’entente pour mettre fin aux conflits ».

La famille de Cheik Yacouba Sylla par la voix d'Oumar Kaba N’diaye a exprimé sa joie et son bonheur de voir le nom du Cheick immortalisé à travers cette promotion. « La famille Yacouba Sylla se sent honorée. Je prie que la vie de Yacouba Sylla vous inspire pour mener à bien cette profession », a-t-il lancé.
Le 23/01/20 à 17:05
modifié 23/01/20 à 17:05

LES + POPULAIRES

Journée internationale de la Femme : Le Dg de l'Infs offre 26 pièces de pagnes à ses collaboratrices Côte d'Ivoire : Le taux de pauvreté en baisse Trafic d’espèce protégée/Coronavirus : Le Pangolin indexé !